Aller au contenu principal

La commune d'Erquelinnes compte déposer plainte contre Natagora

A Erquelinnes, un chemin avait été créé sur le territoire communal pour accéder à la réserve naturelle de la Haute-Sambre il y a trois ans. Plusieurs tonnes de terre ont été déversées sans l’autorisation de la Commune. Si aujourd’hui, Natagora estime la situation rétablie, ce n’est pas le cas du conseil communal.

« Natagora a créé un chemin sans permis de bâtir et a fait pour ça des modifications de relief très importantes avec un déversement de plus de 2000 tonnes de déchets internes dans un site Natura 2000. On trouve ça un peu fort ! Et puis apparemment tout serait réglé, parce qu’ils en ont enlevé 600 tonnes. Nous à la ville on conteste, il reste encore beaucoup de déchets sur un terrain de la commune il faut le rappeler c’est un chemin mais pas une parcelle communale, alors un minimum de respect s’impose. » explique David Lavaux le bourgmestre d’Erquelinnes. 

Des arbres ont été coupés, d’autres ont eu leur tronc enterré. La largeur de cette nouvelle ‘route’ était de 6 à 7 mètres et elle avait, par endroits, été surélevée de trois mètres et mesure près de 600 mètres. 

« Il y avait un beau petit chemin très agréable, ce n’était pas nécéssaire de créer une route de 6 mètres de large pour évacuer des déchets ! »

Pour mieux comprendre, il faut savoir que cette zone communale qui permet d’accéder à la réserve est située entre la Sambre et la Thure, et surplombée par le chemin de fer. Erquelinnes avait donc déposé plainte et le responsable de la réserve de la Haute Sambre avait fait enlever les terres ajoutées. Mais, pour le bourgmestre, ce n’est pas suffisant. 

Nous avons contacté Natagora, ils n’ont pas souhaité répondre face caméra mais voici le communiqué qu’ils nous ont envoyé : 

« L'initiative est politique (demande d'écolo) pour un problème déclenché par eux et des riverains au départ : écolo contre commune d’Erquelinnes / travaux Wanty entreprises. Après coup, nous pouvons déplorer cet acte d'épandage de produits bitumeux dans les chemins agricoles de la commune d'Erquelinnes. Aucun membre de Natagora n'est intervenu dans un dépôt de plainte officiellement ni officieusement. Si nous sommes prévenus au début d'une infraction environnementale, nous agissons souvent par des courriers d'avertissement avant plainte. Nous n'avons aucune responsabilité dans le déclenchement de cette affaire. »

Le bourgmestre David Lavaux réagit a cette réponse : 

« Natagora se lance sur autre chose, et nous attend au tournant sur d’autre dossiers environnementaux à mon avis. »

La Commune va engager un avocat et compte déposer plainte pour modification du relief du sol et pour création d’une nouvelle voirie sans permis.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept