Aller au contenu principal

La confrérie St-Roch veut intensifier l’identité religieuse de la St-Roch

La Confrérie St-Roch vient de voir le jour. Son objectif : intensifier l’identité religieuse de la procession St-Roch. Les deux co-fondateurs espèrent ainsi remettre la religion au centre de la marche thudinienne. 

Une confrérie 100% religieuse

C’est dans l’église Notre-Dame d’El Vaulx que nous retrouvons les co-fondateurs de la confrérie St-Roch. Tous deux souhaitent retrouver des pratiques religieuses autour de la procession qui ont été perdues avec le temps. 

"C'est purement autour de la relique. Donc cela va être de présenter la relique aux marcheurs, aller la présenter aux personnes qui ne savent plus se déplacer, présenter la relique à la dévotion. Faut savoir aussi que les reliques ont été soustraites et cachées pendant 40 ans. Donc on est en train de les redécouvrir et de les remettre  à l'honneur. Il faut rattraper tout ce temps perdu et les gestes qui ont été perdus" confie Laurent Dessalle, co-fondateur de la confrérie St-Roch.

Une confrérie et un comité : n'est-ce pas doublon?

Les deux confrères ont parfois l’impression que le folklorique prend le dessus sur l’aspect pèlerinage et espèrent remettre l’église au milieu du village. Mais ils l’affirment : aucune concurrence ne sera faite au comité St-Roch puisque Gaston Bertheaux est d’ailleurs vice-président de ce comité. 

"La confrérie se confine au volet religieux. Ce n'est pas du tout empiéter sur les prérogatives du comité. Le comité St-Roch est l'organisateur et gérant de la marche et le volet religieux est spécifique au clergé. L'essence même d'une marche, c'est une procession escortée. Donc nier son origine, c'est un peu ridicule" estime Gaston Bertheaux, co-fondateur de la confrérie St-Roch

Mettre en valeur les différentes pratiques liées aux reliques

Garantir le parcours des reliques en toutes circonstances est l’un des objectifs de la confrérie. Cette année, les reliques sont tout de même sorties en étant escortées par les deux confrères. Ils ont d’ailleurs remarqué un engouement pour le volet religieux de la marche.

"Ici (à la chapelleSt-Roch, ndlr), il a été constaté que le nombre de personnes était assez impressionnant. Plusieurs centaines de personnes ont défilé même très tard le soir. Des personnes sont montés en voiture. Moi je suis très étonné et content. C'est un aspect qu'on ne connaît pas bien. Des gens quand nous avons fait notre périple avec la relique ont été étonnés de la voir et de ne pas savoir qu'elle existait" explique Gaston Bertheaux, co-fondateur de la confrérie St-Roch

Organiser des actions sociales, pérenniser la distribution des petits pains bénis durant la messe ou encore entretenir les différentes chapelles faisant partie du parcours de la St-Roch sont d’autres éléments capitaux. 

"Le parcours religieux se fait de chapelle en chapelle. Ces chapelles sont des biens qui sont parfois familiaux que certains ont négligé. Donc la confrérie se propose de faire une acquisition ou une restauration de tout ce patrimoine" affirme Gaston Bertheaux, co-fondateur de la confrérie St-Roch

Cette confrérie est ouverte aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Si vous souhaitez en faire partie, une assemblée générale est organisée le 16 septembre à 19h en l’église Notre-Dame d’El Vaulx à la ville basse. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept