Aller au contenu principal

La Ville de Fleurus débloque 1 million d'euros pour son plan Impulsion

La crise sanitaire fragilise l’économie de toute part. Chacun, à sa manière, essaie de la surmonter et toute aide est la bienvenue en ces temps difficiles. Les communes qui viennent en aide à ses citoyens se multiplient en débloquant des budgets. Le Ville de Fleurus a lancé son plan « Impulsion » qui vise à aider tous les Fleurusiens. Personne n’est oublié : les ménages, les commerces, les associations, les clubs sportifs…etc. Le coût de cette aide : 1 million d’euros.

Avec ce plan de relance, la Ville de Fleurus souhaite redresser l’économie locale en soutenant différents secteurs. Certains ont été ralentis, d’autres ont été longtemps à l’arrêt ou le sont toujours. Au travers de primes, de subsides ou de chèques, on veut donner un coup de boost à une économie locale qui en a grandement besoin. « En discutant avec les uns et les autres, on s’est rendu compte au niveau communal qu’il fallait que l’on mette notre pierre à l’édifice, en plus des aides fédérales et régionales », explique Loïc D’Haeyer, le bougmestre de Fleurus. Un budget d’un million d’euros a donc été débloqué.

Une prime de remédiation pour les 6e primaire

Pendant plusieurs mois, beaucoup d’élèves n’ont pas été à l’école ou n’y sont pas retournés jusqu'à la fin de l’année scolaire. Depuis, ils ont repris le chemin de l’école avec un retard certain sur une partie de la matière. Le but de cette de prime est d’intervenir dans les frais liés aux stages préparatoires des 6e primaire pour tous les réseaux confondus. « Pour les 6e primaire, il y avait des stages organisés par des ASBL agréées en Wallonie et à Fleurus pour leur permettre d’avoir un peu d’aide avant d’arriver en première secondaire. Nous avons simplement prévu de rembourser les parents à hauteur de 75 euros maximum. Le but aussi est d'inciter les parents à inscrire leurs enfants dans ces stages de remédiation », confie le bourgmestre fleurusien.

Un soutien pour les associations et les clubs sportifs

Pour les associations, un montant de 250 euros pour chacune d’entre elles qui exercent sur l’entité de Fleurus sera octroyé. Même montant pour les clubs sportifs dont le siège social est établi à Fleurus avec un supplément de 5 euros par adhérent.

Les commerces et les entreprises

1.000 euros à tous les commerces fleurusiens sur base de critères définis par un règlement. « L’aide aux commerçants était un peu plus complexe à envisager puisqu’il fallait déterminer quels étaient les commerces qui devaient être aidés ou pas, s’est interrogé Loïc D’Haeyer. On a choisi comme critère d’avoir une activité avant la période covid et de s’engager à la maintenir après. Nous avons aussi listé toute une série de codes économiques NACE qui sont directement liés aux secteurs qui ont été impactés. Nous avons également intégrer un critère sur la vitrine économique de la ville. »

Les ménages dans tout ça ?

Selon la composition du ménage, il recevra un chèque de 15 euros pour une personne isolée allant jusqu’à 40 euros pour les familles nombreuses. Les Fleurusiens pourront l’utiliser comme ils le souhaitent, du moment que c’est dans un commerce de l’entité évidemment.

Vous trouverez plus d’informations concernant le plan MPULSION sur le site de la Ville de Fleurus www.fleurus.be (onglet IMPULSION).


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept