Aller au contenu principal

Le bilan du premier weekend des soldes d'août est catastrophique

Ce week-end débutait les soldes estivales pour tous les commerçants. Après des mois de mars et d'avril de vache maigre, ils ont l'occasion de liquider leur surplus. 50, 60 voire même 70% par endroit mais les clients sont encore frileux et n'osent pas passer les portes. Le bilan n'est pas très glorieux mais on reste positif et on garde le sourire.

Le premier constat est sans appel: c'est catastrophique. On est loin de ce que l'on pouvait espérer. Et pour l’occasion, Ville 2 avait même ouvert ses portes ce dimanche. "Samedi, pas terrible terrible, assez catastrophique, explique Alain Gysens, le président de l'association des commerçants de Ville 2. Le fait que les gens doivent venir seul pour les soldes. Les soldes, c'est entre copines ou c'est aussi la maman qui vient avec ses enfants pour les rhabiller, des choses comme ça. Hier ce qu'on a vu, ce sont des gens esseulés qui se promènent dans la galerie. Malheureusement le bilan est maigre."

Rien que durant la matinée de ce lundi, certains commerçants ont déjà mieux vendu que sur l'ensemble du weekend. "Samedi, très calme donc je pense que les gens avaient un peu peur de sortir pour les soldes. Ce dimanche, ça a été beaucoup mieux car les clients ne venaient que pour acheter", explique Laila, gérante d'un magasin de vêtements.   

Du côté du centre commercial Rive Gauche, c'est le même constat. On ne peut pas dire que l'on se bouscule au portillon pour chiner les bonnes affaires. Les magasins du centre de Charleroi ont même commencé leurs soldes avec des pourcentages plus élevés que l'an dernier. "Evidemment, le samedi, les gens sont un peu réticents parce que c'est le premier jour des soldes, confie une vendeuse dans un magasin de la rue de Montigny à Charleroi. Ce matin (lundi), j'ai eu du monde, C'est positif en tout cas parce que de toute façon, c'était une mauvaise année."

Le fait que l'on ait reporté les soldes en août, que la moitié de l'été soit derrière nous, la hausse des contaminations, le port du masque et d'autres restrictions font que le client hésite à faire du lèche-vitrines. C'est le commerce en ligne qui sort finalement grand gagnant de ces soldes d’été. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept