Aller au contenu principal

Le service horeca obligé de fermer, comment s'organiser?

C'est la panique un peu partout depuis l'annonce du Conseil National de Sécurité face aux mesures de précautions contre le Coronavirus et encore plus pour le service horeca.  Les restaurants doivent fermer ce soir à minuit, différentes solutions sont trouvées, c'était notamment le cas dans un restaurant à Ham-Sur-Heure qui a lancé les commandes à domicile.

L'annonce était tombée jeudi soir: le gouvernement a décidé de stopper la plupart des activités.  Une catastrophe pour le service Horeca qui a vu fermer ses portes vendredi soir à minuit.

C'est le chaos partout, il faut trouver un plan B et une toute autre organisation pour pouvoir rester actif un maximum.

Dans ce restaurant à Ham-Sur-Heure, le patron Tolis Lalos avait prévu des commandes à domicile.

"On essaye justement de s'organiser maintenant pour faire des livraisons, au niveau logistique c'est tout à fait différent donc il va vraiment falloir s'organiser différemment mais ici les marchandises sont arrivées ce matin, j'ai dû changer toutes mes commandes justement par rapport à ça.  Nous allons partir sur des moussakas, des metzes, des choses simples à emporter.  Surtout, le plus important c'est d'essayer de rester actif."

La peur des décommandes est présente mais les clients vont prouver le contraire et seront bien au rendez-vous.

"On a beaucoup de soutien, les gens nous téléphonent pour nous dire qu'ils seront là avec nous, et ça fait chaud au coeur." Nous confie Tolis Lalos.

Bien avant les recommandations faites par le gouvernement, le restaurant avait déjà pris de mesures de précautions face au Coronavirus. 

"Déjà en cuisine à chaque poste il y avait du gel pour se nettoyer les mains, au niveau des toilettes aussi.  Au niveau du mass, bien sûr nous on ne l'a pas fait parce que ça risquait peut-être de faire peur aux clients.  Voilà, de l'hygiène normale, basique, comme tout le temps, on doit faire comme d'habitude." Tolis Lalos, le gérant du restaurant.

Malgré son enthousiasme, Tolis Lalos a dû renoncer à poursuivre sa réorganisation dimanche soir: "Nous avons décidé ce soir de stopper la production et livraison de plats. L'heure est grave, je pense. Nous fermons d'abord afin de protéger mes proches et mon équipe. Ensuite, nous avons appris aussi que certaines aides de l état ne seraient octroyées qu'aux établissements qui cessent leur activité. Dans ces conditions, nous nous voyons dans l'obligation de cesser notre service traiteur... "

Les restaurants fermeront  leurs portes jusqu'au 3 avril s'il n'y a pas de nouveau changement ordonné par le conseil national de sécurité.

Par contre, une idée originale est ressortie: vous pouvez aller racheter les contenus des frigos et des boissons des restaurants  plutôt que d'aller dans les supermarchés où il y a parfois des rayons complètement secs.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept