Aller au contenu principal

Le télétravail: certains travailleurs l'ont totalement adopté

Depuis le début de la crise sanitaire, vous faites sûrement partie de ces nombreux belges à faire du télétravail quelques jours voire tous les jours de la semaine. Et en cette journée mondiale du télétravail, c'est l'occasion de faire le bilan sur cette nouvelle manière de travailler que vous avez dû adopter. Il y a des avantages mais aussi des inconvénients.

La crise du Covid-19 et le confinement ont obligé certaines travailleurs à devoir faire du télétravail. Selon les chiffres de l’Institut Vias, aujourd’hui, il y a encore 22% des télétravailleurs qui exercent depuis leur domicile tous les jours de la semaine. Damien travaille dans l’informatique et depuis le mois de mars, il n’est pas retourné sur son lieu de travail. « Du jour au lendemain, passer de un à cinq jours au niveau outillage informatique n’était pas un souci, confie Damien, télétravailleur à plein temps. Ce qui manque beaucoup par contre, c’est le côté social. Mais je profite aussi des avantages du télétravail. Je travaille dans le Brabant Wallon et ça me prenait une heure le matin pour y aller et une heure le soir pour revenir. Maintenant, ça me prend 15 secondes pour aller au bureau. Donc les deux heures que je gagne, j’en profite pour passer du temps avec ma famille. »

Le cadre est plutôt sympa, il s’est aménagé un bureau et lorsque l’on jette un coup d’oeil par la fenêtre, la vue est agréable. Les conditions semblent optimales mais sept mois à la maison, ça commence à faire long. 

Il a fallu qu’il s’aménage un rythme de travail 

« La règle d’or est d’avoir un bureau isolé. Lorsque je faisais un jour de télétravail, mon bureau était à côté du salon et le bruit ne me dérangeait pas. Aujourd’hui, il me faut un endroit au calme avec un peu de lumière sinon ça ne va pas le faire. »

Chaque entreprise est différente, il y aussi la situation familiale et surtout le métier exercé. Bref, autant de facteurs qui influencent la perspective d’exercer le télétravail à plein temps. « Certains auront l’impression de moins courir après le temps, explique la psychologue, Virginie Caron. Par exemple, même si on est en télétravail et que les enfants ont terminé à 15h30 et que l’on doit travailler jusque 16h30, on va se dire que l’on va vite y aller et du coup, se mettre la pression pour aller les chercher. Donc durant le télétravail, on se met d’autres contraintes que l’on aurait pas si on était au boulot. » 

Le télétravail est est devenu la norme en quelques mois. Beaucoup de travailleurs l’apprécient et les impacts positifs sont nombreux. Mais attention à ne pas oublier les inconvénients comme le cadre de travail et surtout le manque de contacts sociaux. Le télétravail est clairement rentré dans les moeurs mais il faut bien veiller à garder un équilibre entre vie professionnelle et vie familiale.  


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept