Aller au contenu principal

Les chiffres du jour : "On est pas encore hors de danger, mais les chiffres vont dans le bon sens"

Les chiffres du jour : "On est pas encore hors de danger, mais les chiffres vont dans le bon sens"

Ce mercredi 4 novembre, si les chiffres de la Covid-19 restent importants et continuent à augmenter, les courbes semblent néanmoins se tasser depuis lundi.  D'ordinaire, un tassement de début de semaine est classique et les chiffres remontent en milieu de semaine.  Cette fois, le porte-parole interfédéral, Yves Van laethem, est confiant : "on n'est pas encore hors de danger mais les chiffres vont dans le bon sens."

 

« On l’avait déjà évoqué ce lundi, ça continue aujourd’hui, l'évolution positive des courbes semble se confirmer »

C'est ainsi que le porte-parole interfédéral, Yves Van Laethem, a commencé la conférence de presse du jour, en précisant que les hospitalisations augmentent moins vite, mais que la stabilisation que l’on peut attendre des courbes ne suffira pas, pour l'instant en tout cas. 

A l'heure actuelle, 7485 patients sont hospitalisés, 1351 en USI et 60% sous ventilation artificielle. 

Ces chiffres sont plus élevés que lors de la première vague, cela va encore augmenter cette semaine et la semaine prochaine. La semaine dernière, l'augmentation des hospitalisations était de 48% et elles doublaient tous les 12 jours. Un léger mieux quand même puisque récemment, elles doublaient tous les 8-9 jours.

« Nous pourrions, nous espérons rester sous la capacité maximale des 2000 lits dont nous vous avons déjà amplement parlé, si les courbes reflètent l’impact des efforts en cours.  Nous devrions atteindre les 1800 lits en USI dans les prochains jours. »

Nombre d'infections :

Pour la première fois depuis le 05 septembre, on constate une diminution de 4% des cas positifs.  Cela peut s'expliquer par un changement de stratégie de tests mais les experts constatent aussi une réelle diminution. 

40% des personnes ayant des symptômes sont aujourd'hui positives. 

Le 27 octobre, la Belgique a connu un pic d'infections avec 22 048 cas.  La moyenne par jour la semaine dernière s'est toutefois stabilisée autour de 14 235 nouveaux cas chez les moins de 50 ans. 

Dans le groupe des personnes à risques, plus âgés, les chiffres continuent pourtant à augmenter.  Une donnée qui peut s'expliquer par l'accroissement des tests en maison de repos. 

Anvers, le Limbourg et Liège sont aujourd'hui en bonne voie avec un recul du nombre d'infections. 

Nombre d'hospitalisations :

Hier, 877 patients ont été admis dans les hôpitaux, un chiffre record qui représente 39% d'admissions de plus que lors de la première vague. 

La moyenne des hospitalisations journalière la semaine dernière était de 692 admissions soit 26% de plus.  La courbe des hospitalisations est donc en train de se tasser et les experts espèrent la voir fléchir d'avantage encore au fil du temps.

Les décès :

La moyenne actuelle est de 136 décès/jour avec un pic le 30 octobre de 178 décès.

Mode de transmission 

Yves Van Laethem a également rappelé l'importance de la transmission aérosol, ces micro gouttelettes qui se forment lorsque nous parlons et qui restent en suspension dans l'air assez longtemps.  Il a insisté sur le fait que rester longtemps dans un espace fermé à plusieurs, intensifie le risque d'inhaler les micro gouttelettes qui peuvent être porteuses du virus. 

Comment l'éviter ? 

  • Réduire le nombre de personnes présentes dans une pièce ;
  • Porter un masque qui aura un impact sur la formation des micro gouttelettes ; c'est pourquoi les enfants sont désormais invités à porter le masque dès qu'ils sont en âge de le faire de façon prolongée. 
  • Ventiler les pièces de vie ou de travail.

Fermez la planche des toilettes

Yves Van Laethem a terminé son intervention avec un dernier petit conseil pratique. 

"Nous allons vous donner ce conseil qui pourrait vous faire sourire, mais il faut lorsque vous allez aux toilettes, surtout si ce ne sont pas les vôtres, fermer la planche du wc avant de tirer la chasse.  Sinon vous allez en tirant la chasse, avec l'eau, créer des micro gouttelettes (qui viennent de vos déjections intestinales) qu'un autre pourra inhaler."

Un conseil qui en vaut un autre, mais qu'il était sans doute bon de rappeler

Voir ou revoir la conférence de presse du SPF Santé : 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept