Aller au contenu principal

Les nouveaux députés régionaux font leur rentrée!

Ce mardi  c’est donc le jour de la prestation de serment pour les députés régionaux nouvellement élus ou réélus à l’issue des élections du 29 mai dernier. Il sont 10 issus de l’arrondissement de Charleroi-Thuin sans oublier Jean-Charles Luperto, le bourgmestre de  Sambreville. Et parmi ceux-ci, pour 5 d’entre eux c’est une grande première  puisqu’il font leur entrée dans l’hémicycle régional. Toute Proportion gardée, cela tient un peu de la rentrée des classes. Certes ici pas de maman ou de papa pour vous tenir la main mais cette prestation de serment, pour les uns et les autres ce n’est pas anodin. Pour l'écolo Christophe Clercy comme pour la MR Rachel Sobry, il y a de l'émotion teintée de fierté. 

La benjamine à côté du Président 

Avant les prestations de serment, proprement dites, a lieu la validation des élections et la vérifications des pouvoirs des élus par différentes commissions. Plus jeune députée de l’assemblée, la libérale Rachel Sobry était invitée à siéger aux cotés du président André Antoine. Echevine à Momignies seulement depuis quelques mois, Rachel n’a pas l’impression d'avoir  trahir ceux qui lui avaient accordé leur confiance en octobre dernier. Au contraire elle répercutera leurs préoccupation au niveau de la région.   Benjamine  des députés régionaux, elle  pense bien parvenir à faire entendre sa voix. On n'en doute pas quand on voit sa détermnination et son entregent 

Choix cornéliens 

Pour la plupart de ces nouveaux parlementaires régionaux, c' est une vie politique qui se poursuit mais à un nouvel échelon avec corollaire la renonciation à certaines fonctions qu’ils occupaient dans leur commune. Echevin depuis 2012 à Courcelles, réélu en 2018, Christophe Clersy  tourne la page donc la page sans regret même si l'on ne peut pas effacer 19 ans de travail comme conseiller communal d'un trait.  C’est le même sentiment qui anime le chapellois  Mourad Salhi, après 15 ans comme président du CPAS, il parle même d'un certain déchirement 

Entrée en force 

Au niveau du PTB , ils sont deux Carolos à faire leur entrée au Parlement. A coté de Germain Mugemangango, la jeune Amandine Pavet va vraiment elle découvrir la vie politique même si elle estime que comme militante, elle a déjà tâté concrètement de la politique sur le terrain.  Si l'institution régionale lui paraît très corsetée, elle insiste sur le fait que le groupe PTB ce sont 10 élus régionaux qui entendent peser de toutes leurs forces pour infléchir les décisions de l'institution. Ce qui est sûr,  c'est qu'une fois les prestations de serments terminées, le boulot pour eux tous va vraiment commencer dans l’hémicycle namurois. Et les résultats des prochaines négociations pour la formation du prochain gouvernement sont attendus à ce niveau-là avec impatience  

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept