Aller au contenu principal

Les salles de sport peuvent rouvrir dès lundi

Dans le domaine du sport, c’est le soulagement pour de nombreuses disciplines. Comme on l’a appris hier, seuls les sports de contact restent interdits. Dès lundi, par exemple, la majorité des salles de sport vont pouvoir rouvrir. Mais en respectant la distanciation sociale et l’hygiène. Nous nous sommes rendus dans une salle de crossfit à Nalinnes,

 

Jusqu’ici, il y avait des cours dehors

Quelques tapis et des marquages au sol sur le parking devant la salle. Ici, à Nalinnes, après des cours par internet, les propriétaire ont donné cours dehors en attendant de pouvoir rouvrir la salle, la box, comme on dit. Les cours se donneront encore dehors jusqu’à dimanche. Et lundi, la sale rouvrira ses portes.

 

Une réouverture dans les règles

La salle n’accueillera que douze personnes en même temps. Steeve commence déjà à faire des marques au sol. Chacun aura son espace délimité pour faire son sport. Ls engins devront être éloignés les uns des autres. Et les horaires seront adaptés, surtout pour les séances du soir. Elles étaient espacées de dix minutes. Désormais, les cours seront séparés d’une demi-heure pour que les gens ne croisent pas.

« L’avantage en crossfit, explique Steeve Denruyter, le propriétaire de cette salle de sports à Nalinnes, c’est qu’on n’utilise pas tout le temps tous les engins en même temps. Donc on peut chaque fois désinfecter le matériel après utilisation. C’est pour ça qu’on a placé des seaux avec du savon et des lavettes. A partir du moment où les gens l’utilisent et nettoyant leur engin, tout est nickel. »

 

Continuer les gestes d’hygiène

« Tant qu’on n’a pas l’autorisation pour les rouvrir, il n’y a pas de vestiaires, poursuit le propriétaire de la salle. Les gens doivent arriver en tenue. Avec un sas d’entrée et un sas de sortie. Ils rentrent d’un côté et se désinfectent les mains. Et il sortent d’un autre côté. Et il y a du gel et du savon à disposition. »

 

Le soulagement

Il a fallu s’adapter, mais cette réouverture, le secteur l’accueille avec soulagement après une longue période sans rentrées financières.

« On attend depuis déjà longtemps, conclut Steeve Denruyter. Et ça fera du bien à tout le monde. A nous, mais aussi pour la santé des gens et leur moral. Ca va faire vraiment du bien. »


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept