Aller au contenu principal

Meurtre de Bouffioulx : Aurélie avait déjà porté plainte pour coups et blessures

C'est dans le fond de cette allée de garage située à la rue Emile Vandervelde à Bouffioulx que le drame s'est produit. Aurélie Montchery, la victime, et Sébastien De Leenheer se seraient retrouvés durant la matinée. Mais la rencontre tourne mal. 

"L’inculpé a senti un risque de rupture ce qui semblait assez difficile à supporter pour lui dans un contexte de jalousie. Il se décrit comme quelqu’un de très jaloux. Le suspect est en aveu d’avoir tué sa compagne. Mais il y a encore pas mal d’éléments qui restent assez flous" déclare Sandrine Vairon, procureur de division de Charleroi, lors d'une conférence de presse. 

Sébastien De Leenheer se confie rapidement à un proche sur les faits qu'il a commis. Ce dernier prévient alors les forces de l'ordre qui découvre le corps de la victime en début de soirée. 

"Elle a un trauma crânien important donné à l’aide d’objet contondant. Ce sont des briques qui ont été retrouvés et qu’il reconnaît avoir utilisé. Elle a également été victime de nombreux coups de couteaux" explique Sandrine Vairon, procureur de division de Charleroi

Une plainte déposée par la victime en septembre

L’homme âgé de 40 ans se cache après les faits chez un membre de famille. Il est finalement retrouvé à Bouffioulx et interpellé par la police locale de Châtelet le samedi soir. Ce n’était pas la première fois qu’il était inquiété par la justice. Il avait été relâché le 22 octobre, soit 10 jours avant le drame, après une détention préventive. Il devait respecter plusieurs conditions dont l’interdiction de voir Aurélie Montchery. 

"Au mois de septembre, il s’était passé quelque chose qui avait justifié la mise à l’instruction d’un dossier. Un dossier pour violences conjugales (ndlr, coups et blessures). L’intéressé avait été présenté à un juge d’instruction et placé sous mandat d’arrêt. Ensuite remis en liberté avec des conditions strictes à respecter" détaille la procureure de division de Charleroi

Sébastien De Leenheer est inculpé d’assassinat avec préméditation. On ne connaît pas encore toutes les circonstances exactes qui ont mené à ce terrible drame. L'enquête suit son cours. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept