Aller au contenu principal

Montigny-le-Tilleul : les rues vont faire peau neuve  (vidéo)

La crise du COVID a « plombé » une bonne partie des délais et/ou projets de Montigny-le-Tilleul peut-on lire sur la page FB de Nathalie Gherardini, une échevine pourtant heureuse de pouvoir annoncer la reprise des travaux de voirie. Le pont de l'Eau d'heure à la rue Pont à Nove, les rues de la croix rouge, des mulets, Désiré Quenne et du Bois trelong sont autant de projets qui verront le jour cette année encore ou dans les années à venir

La commune de Montigny-le-tilleul compte 80 kilomètres de voiries communales, ainsi qu'une centaine de sentiers, ruelles et venelles.  Il faut les entretenir et en période de Covid 19, c'est tout sauf évident. 

«  C'est un peu compliqué, nous explique Nathalie Gherardini, l'échevine en charge des travaux, c'est une année où on a basculé vers le télétravail. Une année où au niveau des ouvriers des règles de sécurité ont dû être mises en place aussi, un ouvrier par camionnette etc... Ce n'est pas une année très faste pour les travaux chez nous, mais dans les autres communes non plus."

Travaux pour 2020

Pour cette année, l’échevine a maintenu un rythme très soutenu avec notamment la réfection du pont de l’Eau d’heure à hauteur du Pont-à-Nôle qui connait des problèmes de stabilité. 

« On est dans le bas de la rue, en dessous du R3.  Le pont ne risque pas de s'effondrer, mais on a constaté qu'il s'abimait par le dessous. C'est le pont juste à côté de l'Eau d'heure mais on en a besoin en cas de crues trop importantes ou d'inondations.  Donc, on est obligé de le réparer.  Cela ne perturbera pas la circulation puisque l'on va travailler par le dessous."

Il y aura aussi la modification du carrefour de la chaussée de Gozée à hauteur de la rue du Grand Bry et de la rue du Rond point. 

« Ce ne sont pas des travaux très coûteux ni très longs, mais la lecture de la circulation à cet endroit est complexe pour les gens qui s'engagent en venant de Gozée vers le centre de Montigny-le-tilleul. Par un système de marquage au sol, nous allons clarifier la situation pour que les gens qui veulent s'engager sur la route de Gozée ou venir vers le village puissent le faire en toute sécurité."

La commune va également acquérir une nouvelle chaudière à tarmac tractable pour reboucher les fissures et nids de poules débutants afin de limiter les infiltrations et donc des problèmes dans les coffres de voirie nécessitant des travaux plus lourds et coûteux.  Les rues de Mons, du Val d’heure et des Fougères bénéficieront entre autre de cette intervention. 

Et pour la suite ? 

D’autres dossiers sont encore sur la table de l’échevine comme l’Ecole des Fougères où il ne manque plus que la signature ministérielle. La rue Désiré Quenne est également dans les cartons. 

« Les rues de la Croix-Rouge, des Mulets et Bois Trelong, en ce compris le sentier Bois Trelong se sont des dossiers qui sont subsidiés.  Le temps administratif ne correspond pas au temps d'entreprise donc entre le moment où l'on décide de mettre une voirie au budget et sa réalisation, ça prend parfois 2 à 4 ans. Tout cela entre en ligne de compte. Je m'en voudrais de ne pas citer la rue Désiré Quenne.  Les travaux ont été postposés, à la demande des commerçants qui ont dû subir la rue de Marchienne, la construction de l'hôtel de ville, aujourd'hui la situation n'est pas plus favorable au commerce, mais il est vraiment temps de s'y mettre."

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept