Aller au contenu principal

Ouverture des restaurants le 1er mai: que risquez-vous ?

Ouverture de restaurants le 1er mai: que risquez-vous ?

La réouverture des terrasses le 8 mai n’a pas vraiment convaincu le secteur Horeca. On en parlait récemment, certains restaurateurs veulent ouvrir avant le 8 mai. Dans la Province de Liège, le gouverneur de la Province de Liège s'est dit favorable à la réouverture des terrasses le 1er mai. Dans le Hainaut, Tommy Leclercq, le Gouverneur, se contente de suivre les lois. 

Mais concrètement, on risque quoi si on se retrouve en terrasse le 1er mai  ?

Ce jeudi, la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden expliquait que si un établissement ouvre avant le 8 mai, il risque une amende, ainsi que les clients présents. Les gouverneurs ou les bourgmestres s'exposent, quant à eux, à des sanctions du ministère de l'Intérieur mais aussi des entités fédérées, responsables pour les statuts et les lois disciplinaires. 

Si l’on chiffre cela, les restaurateurs s'exposent à des amendes allant de 750 à 4000 euros, mais aussi au remboursement des aides régionales reçues et même des fermetures forcées. Les bourgmestres pourraient même procéder à des fermetures temporaires pour troubles à l'ordre public.

Pour le client, il pourrait donc se faire sanctionner pour non respect du port du masque à Bruxelles. On parle alors d'amendes de 250 euros.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept