Aller au contenu principal

Ouvrir les terrasses le 8 mai. Que feront les communes?

Hier, le Codeco a décidé la réouverture des terrasses de l’Horeca le 8 mai prochain. Les communes vont donc devoir se préparer pour aider les cafés et restaurants à organiser leur terrasse. Et pourquoi pas pour leur permettre d’empiéter sur le domaine public si elles sont trop petites ou si les restaurateurs n’en possèdent pas. Le point à Chimay, Thuin et Charleroi 

 

A Chimay, on attend les décisions du Fédéral

Pour les conditions d’ouverture des terrasses, il faudra encore attendre un peu les modalités décidées par le Gouvernement. C’est en tout cas la position prudente de Chimay.

« Dès que nous aurons ces dispositions, nous les appliquerons, évidemment, explique Denis Danvoye, le bourgmestre de Chimay. Nous ferons tout ce qui sera en nos possibilités matérielles pour aider les différents opérateurs sur le terrain comme nous l’avons déjà fait l’été dernier avec la mise à disposition de l’espace public pour des terrasses et en supprimant des taxes communales. »

 

Thuin va consulter les restaurateurs

A Thuin, dès la semaine prochaine, la bourgmestre va consulter l’Horeca local avant une décision sur les conditions d’ouverture des terrasses. C’est leur avis qui servira de base aux décisions communales, mais le partage de l’espace public est clairement envisagé quand et où ce sera possible.

« Les cafetiers et restaurateurs thudiniens sont de bonne volonté, déclare Marie-Eve Van Laethem, la bourgmestre de Thuin. Ils vont faire un maximum pour respecter les règles. Nous aussi. Après, il faut évidemment que les clients jouent le jeu. »

 

Charleroi: on peut déjà faire la demande pour des extensions de terrasse et des primes

A Charleroi, on avait déjà un peu anticipé cette ouverture. Avec entre autres, une prime allant jusqu’à 1 000 euros pour du matériel de terrasse.

« Depuis le 9 mars, il était possible pour les tenanciers de restaurants et de cafés d’introduire une demande pour l’extension de leur terrasse, précise Babette Jandrain, l’échevin du commerce de Charleroi. C’est bien évidemment une extension gratuite. Et une prime d’aide de 10 à 10 000 euros a aussi été lancée par la Ville. Elle sera payée incessamment à ceux qui l’ont demandée et qui sont dans les conditions. »

Cette prime, comme la demande d’extension des terrasse à Charleroi court toujours. Plus de renseignements sur le site de la Ville de Charleroi.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept