Aller au contenu principal

Plan de relance wallon: 250 millions pour Charleroi

L’Union Européenne vient de lancer son grand plan de relance pour aider les états-membres à faire face aux conséquences économiques et sociales de la crise Covid. La Wallonie recevra près d’un milliard et demie d’euros. Et Charleroi investira 250 millions. Notre région a donc rendu des projets. Parmi eux, les plus gros sont l’extension du métro vers Châtelet, la formation numérique et une école européenne en biotechnologie à Gosselies.

 

1,48 milliards pour la Wallonie. 250 millions rien que pour Charleroi

Il y avait déjà Get Up Wallonia pour la relance de la Région Wallonne. D’autres projets seront aussi possibles grâce aux fonds accordés par l’Europe dans le cadre de son plan de reprise et de résilience.

Dans ce cadre, la Belgique s’est vue accorder 5,9 milliards d’euros.

Le montant réservé à la Wallonie est lui, de 1,48 milliards d’euros. L’ensemble des projets qua la Wallonie proposera à l’Europe, est lui plus élevé pour se garder une arme de manoeuvre dans les négociations.

Et tous ces projets rencontrent les objectifs définis par l ‘Union Européenne: l’efficience énergétique, la digitalisation, la création d’emplois, l’économie propre et la formation.

Et la région de Charleroi n’est pas oubliée. Ce ne seront pas moins de 250 millions d’euros qui devraient être investis dans notre région.

 

On l’attendait depuis longtemps: l’extension. De la ligne de métro vers Châtelet

Parmi les projets, on retrouve un vieux dossier: l’extension de la ligne de métro vers Châtelet. A l’origine, 11 stations étaient prévues, mais depuis 1986, plus aucun investissement n’a été effectué. Il est donc prévu de la mettre en service au minimum jusqu’au Grand Hôpital de Charleroi aujourd’hui en construction sur le site des Viviers.

Le projet prévoit un financement de 60 millions d’euros.

 

Plus de 100 millions pour la formation numérique

On peut épingler aussi des investissements dans la formation.

Avec tout d’abord, la rénovation et la pérennisation d’A6K-E6K, le centre d’innovation et de formation technologique installé dans l’ancien tri postal. 

Le but est d’amplifier la formation en numérique, un secteur éminemment porteur. Que ce soit dans la création de sites web, mais aussi dans des domaines comme l’animation, les décors virtuels ou le spatial, avec des sociétés comme les Dirty Monitors, Keywall ou Thalès Alénia Space, entre autres. Le site de formation existe déjà à titre provisoire. Il deviendra donc plus stable.

105 millions sont prévus pour son agrandissement et sa rénovation. Et on parle de 25 000m2 de superficie supplémentaires.

 

Une école européenne en biotechnologie dans le Biopark de Gosselies

Et un autre secteur de pointe est retenu, celui des biotechnologies. La Wallonie va proposer la création d’une école européenne de biotechnologie et un hub santé. Le but est d’adapter les formations universitaires à ces métiers en pénurie d’emplois. Un centre de formation professionnelle multi-opérateur verra le jour sur le site du Biopark de Gosselies.

30 millions d’euros sont prévus pour ce projet innovant qui devrait être générateur d’emplois.

D’autres projets sont aussi rentrés en matière de rénovation urbaine ou de logements, entre autres. L’Europe devra encore valider tous ces projets dont certains pourraient donc être revus à la baisse ou même ne pas être retenus.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept