Aller au contenu principal

Plan mobilité 2019-2024: notre région n'a pas été oubliée

Plus de 1,5 milliard  seront investis par la Wallonie dans les 5 ans pour non seulement moderniser le réseau existant et améliorer la mobilité alternative.

Près de 80 millions seront destinés à des projets visant à améliorer la mobilité des bus. La direction territoriale de Charleroi a ainsi retenu plusieurs priorités. Le première concerne la création d’une ligne de bus à haut niveau de service sur la nationale 5 et la N53, sur 11 km, avec un point de contact avec la gare du Sud. Ce projet consiste en l’aménagement de façade à façade d’infrastructures améliorant l’accueil et l’offre à la clientèle et favorisant la circulation des transports en commun. Il est prévu une somme de 35 millions pour la réhabilitation et la sécurisation de la N5 E420.

10 millions seront aussi dédiés à la 1e phase des travaux de la N54 entre Lobbes et Erquelinnes.

Dans les intentions aussi, la mise en exploitation de l’antenne de métro léger de Montignies-sur-Sambre ainsi que son extension vers le futur Grand hôpital de Charleroi à Gilly. 

Autre priorité: la création d’une liaison directe entre la gare de Fleurus et l’aéroport de Gosselies

Au menu aussi, la ligne 129 Chimay-Mons qui assurera des allers-retours quotidiens (et non plus uniquement le dimanche soir et le vendredi soir).

Le plan mobilité et infrastructures 2019-2024 prévoit aussi la création de 800 km de pistes cyclables en Wallonie. Ce qui représente un investissement de près de 800 millions. Notre région n’a pas été oubliée: Fleurus, Les Bons Villers, Sivry-Rance, Thuin, Charleroi, Lobbes Anderlues, Sambreville, Aiseau-Presles, Châtelet, Chimay sont autant de communes qui recevront une enveloppe pour la création, l’aménagement et la sécurisation de pistes cyclables ou cycle-piétons.

En parallèle, des investissements seront également réalisés pour consolider et moderniser les voies hydrauliques: 350 millions y seront consacrés. 9 barrages-écluses de la Haute Sambre doivent être modernisées. Celles de Landelies et de l’abbaye d’aulne figurent parmi les premières qui le seront. Estimation des travaux: 3 millions 300.000 par site, soit 30 millions au total.

Notons aussi que 5 millions seront dédiés au remplacement du pont de Gouy-lez-Piéton. Il sera remplacé au plus tôt…

Pour consulter l'ensemble des dossiers du plan mobilité et infrastructures 2019-2024: 

http://diantonio.wallonie.be/files/Documents/SPW%20PLAN%20INFRASTRUCTURE%202019-2024-v5.pdf

http://gouvernement.wallonie.be/files/Documents/plan%20mobilit%C3%A9/PI2_final_peps.pdf

 

 

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept