Aller au contenu principal

Police de Charleroi : De la Cocaïne en échange d'une arme de service

Police de Charleroi : De la Cocaïne en échange d'une arme de service

L’histoire est aberrante, pourtant elle est vraie.  Un policier de Charleroi, Nicolas, 27 ans membres des unités spéciales de Charleroi, le groupe de soutien et d’appui pour les interventions à haut risque, a échangé son arme de service contre de la cocaïne. 

Le jeune homme en difficulté financière et accro aux stupéfiants, n’a rien trouvé de mieux que ce deal un peu surprenant. 

Le magistrat presse du parquet de Charleroi, contacté par la DH, Daniel Marlière, confirme :

“Ce que je peux vous dire, c’est que c’est une enquête qui dure depuis un certain temps. Un policier de Charleroi a effectivement été mis à disposition du parquet de Charleroi qui a décidé de mettre le dossier à l’instruction chez le juge Gregoire Clause. Ce dernier a décidé de libérer le policier sous conditions. Une perquisition a été réalisée au domicile du suspect à qui il est reproché d’avoir fourni une arme appartenant à son père pour payer sa consommation en stupéfiants »

Et le substitut du procureur du Roi d’ajouter dans la Nouvelle Gazette

« C’est une enquête qui dure depuis longtemps. Une perquisition a été menée au domicile du suspect ».

Le policier devrait, en principe, également faire l’objet d’une procédure disciplinaire en parallèle au dossier judiciaire. Mais silence radio de ce côté. L’échange d’arme, dont la trace n’a pas encore été retrouvée, inquiète et pose questions au sein de la Police de Charleroi. 

Rebondissements dans l'affaire 

Selon nos confrères de la DH, le policier, âgé de 27 ans, a désormais été placé sous mandat d'arrêt pour non-respect de la condition qu'il devait rester vivre chez sa mère. Il comparaîtra dans les 5 jours devant la chambre du conseil.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept