Aller au contenu principal

Pour sortir de la crise du Covid dans l’événementiel, le CEME se met au streaming

Nous vous avons détaillé un peu plus tôt sur ce même site le nouvel projet d’implantation d’un nouveau quartier sur le terril du Sacré français à Dampremy. Mais ce projet a en fait été présenté ce matin au CEME de Dampremy. Mais dans une version virtuelle. En effet, une e-conférence était réalisée dans le Centre de Congrès damrémois. Une toute nouvelle activité qui permet au CEME de se diversifier et de reprendre des activités après une période de fermeture due au Covid qui se prolonge toujours pour tous les secteurs de l’événementiel.

 

Une conférence en streaming réalisée au CEME

C’est une vraie régie pro pour une conférence en vidéo sur les réseaux. Une nouvelle activité pour le CEME, spécialisé dans les congrès et l’événementiel. Grâce aux réalisations en streaming proposées par le CEME, on pourra assister à des événements en vidéo-conférence, que ce soient des conférences, des spectacles ou de la musique, par exemple. Des directs ou des capsules toujours sur internet, réalisées grâce à un partenaire privé spécialisé.

 

Une collaboration pour résister

Un projet né de la détresse de deux partenaires qui, à cause du Covid, n’avaient pratiquement plus de travail depuis des mois.

« Nous étions en plein désespoir, reconnaît Sabine Delitte, la manager du CEME. C’était comme un tremblement de terre, une guerre. Tout s’arrête. Ce sous-traitant spécialisé dans la technique ne événementiel n’avait plus de travail. Comme nous. En tant que centre de congrès, plus rien non plus. On s’est mis ensemble. Avec le matériel de notre partenaire. Et ce bâtiment que nous avons en gestion. Et un vieux rêve puisqu’on espérait pouvoir fair edu streaming depuis la création du CEME il y a vingt ans. »

 

Une façon de réagir au manque de travail dû au Covid

 

Et ce projet de streaming, c’est donc l’une des manières imaginatives pour essayer de sortir d’une situation dramatique. Avec l’espoir toujours d’une aide de l’état pour l’événementiel.

« Nous n’avons plus que de petites formations puisque pour 20 personnes, il faut environ 200 mètres carrés, ajoute la manager du CEME. Pour la réalisation de captations en streaming, on peut proposer l’auditoire ou d’autres salles. J’espère que l’Etat va se pencher sur la situation de notre secteur. Mais en attendant que nous puissions recommencer à travailler pleinement, nous développons de nouveaux projets avec enthousiasme en essayant de faire preuve de créativité. Ca n’est pas suffisant pour résoudre la problématique des budgets. Mais en tout cas, c’est un bon début. »


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept