Aller au contenu principal

Précarité menstruelle chez les SDF: la cup est pleine !

A l'occasion de la journée internationale des droits de la femme qui aura lieu ce lundi 8 mars, l'asbl « Lueur d’Espoir » a lancé un projet de solidarité qui vise à améliorer l'hygiène chez les femmes et en particulier celles en situation de précarité. Auréa a lancé un appel aux dons afin de distribuer un kit d'hygiène intime dans les rues de Charleroi pour ces femmes.  

En Belgique, une femme sur dix n’a pas les moyens de s’offrir une protection d’hygiène intime. Le budget mensuel est estimé entre 20 et 25 euros. Auréa est étudiante et c’est lors d’une rencontre avec une femme qui se trouvait dans une situation délicate qu’elle décide d’agir. En discutant avec elle, la jeune étudiante se rend compte que les SDF n’ont pas les moyens de se procurer les produits nécessaires pour subvenir à leur hygiène intime. « J.   e me baladais et j’ai croisé une dame qui avait une tache sur son pantalon, je l’ai aidée par solidarité féminine, explique-t-elle. En discutant avec elle, elle m’a expliqué qu’elle avait un enfant à charge et que ça lui arrivait de devoir faire le choix entre nourrir son enfant ou s’acheter des produits pour son hygiène intime. » 

Cette rencontre la pousse à créer une asbl ! 

Suite à cette rencontre, Auréa crée alors une ASBL solidaire « Lueur d’Espoir » qui vise à venir en aide aux femmes. Lui vient alors l’idée de récolter des produits de première nécessité pour l’hygiène intime des femmes. « Ces personnes vont dans les magasins et volent par nécessité, c’est-à-dire quelques serviettes parce qu’elles en ont simplement besoin », justifie Auréa Nakuzwe.  

Et le coût dans tout ça ? 

Faites le calcul, 20 euros par mois multipliés par 12 (mois), cela nous fait un total de 240 euros par an minimum, rien qu’en protection intime. Ce montant, c’est sans compter les médicaments, les visites chez le gynécologue ou encore les sous-vêtements. Si on ajoute tout ça, cela reviendrait à dépenser une somme colossale qui va de 5.000 à 10.000 euros sur toute une vie. Vivre les règles en toute sérénité est donc devenu un luxe. 

Ce dimanche, Auréa et les bénévoles de son asbl iront à la rencontre des femmes SDF ou en situation de précarité pour leur donner un kit. Dedans s’y trouveront tous les produits nécessaires pour qu’elles retrouvent une dignité intime. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept