Aller au contenu principal

Que se passe-t-il dans les jardins d’Hymiée à la Ste-Rolende?

A Gerpinnes, la Ste-Rolende anime les rues du village pendant trois jours. Mais ce que l’on connaît moins, ce sont ces petits moments de détente et de repos que s’offrent les marcheurs entre deux déambulations dans les rues. A Hymiée, par exemple, le dimanche midi, les bivouacs sont conviviaux et festifs. Nous avons suivi ceux des sapeurs et des fusils.

Le bivouac, un moment convivial

A deux pas des rues des villages gerpinnois, dans les jardins, le dimanche midi, ce sont les bivouacs. Ici, chez les sapeurs d’Hymiée, on ne faillit pas à la tradition. C’est un moment de détente pour les marcheurs. Un moment convivial et moins cérémoniel.

« Le bivouac des sapeurs, c’est le moment où on est tous rassemblé, le dimanche midi, nous déclare Xavier Masure, du Comité de la Marche d’Hymiée. L’ambiance, c’est la camaraderie. On bois des verres et on s’amuse. »

Chez les sapeurs, c’est avec les civils

Et l’une des particularités de ce bivouac des sapeurs , c’est qu’il intègre aussi des non-marcheurs.

«C’est l’amitié, ajoute Christophe Cornet, l’organisateur du bivouac des sapeurs d’Hymiée. Et parmi les gens qui viennent ici, il y en a qui sont civils ici, mais qui marchent ailleurs et qui viennent rechercher l’ambiance de la marche. C’est une grande famille. »

Chez les fusils, on baptise aussi

Et dans le jardin d’à-côté, l’ambiance bat son plein chez les fusils.

« C’est vrai que le dimanche, on a une grosse journée, on commence à 10 heures du matin et on s’arrête à 21 heures, explique Thomas Busine, officier chez les fusils d’Hymiée. On a trois heures de battement dans la journée où on prépare un dîner. Et on est là pour se détendre. »

Et l’ambiance monte encore d’un cran quand on annonce la tradition des fusils, le baptême des nouveaux marcheurs.

« Y’a toujours ces petits moments de fête, ajoute l’officier, des baptêmes style étudiant pour ceux qui marchent pour la première fois. On s’amuse, quoi. »

L’un des moments où on s’amuse. Derrière les uniformes et le pas rigoureux des marcheurs, c’est un peu la face cachée. Il faut bien un peu se détendre, avant le faste et la rigueur de la Sainte-Rolende elle-même.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept