Aller au contenu principal

Réaménagement de l'Aquascope de Virelles : début des travaux en septembre

Les projets sont nombreux cette année à l’Aquascope de Virelles. Entre le réaménagement de l’étang, la maison de l’Abeille noire et le nouveau centre de revalidation des espèces, ce lieu emblématique de la région a du pain sur la planche. Mais le chantier le plus important aura lieu après l'été. 

 

Le réaménagement de l’étang : début des travaux le 15 septembre

Grâce à un subside de plus d’1,5 millions d’euros, l’Aquascope va réaménager certains espaces. Il y a notamment la restauration de la grande roselière et l’aménagement d’îlots.

"Nous allons créer un archipel dans l’étang. On va créer 15 îles et 2 étangs dans l’étang. Cela nous permettra de créer des zones particulièrement attrayantes pour la nidification de divers oiseaux" confie Vincent Scaillet, le directeur de l’Aquascope de Virelles.

Avant l’exploitation touristique du site, il y avait plus d’îlots et beaucoup plus de nature au sein de l’étang. L’objectif des travaux est donc de recréer des zones plus agréables pour la faune. C’est un projet colossal puisque 16.000 tonnes de déchets verts seront déplacés. Ils seront recompactés sous forme d’îlots. Des chenaux vont être creusés dans la grande roselière et la couche supérieure de la roselière va être retirée afin de la redynamiser. 

"On va commencer les travaux après la période estivale. Ce n'est pas pour les touristes qu'on attend mais pour les oiseaux. La vidange de l’étang commencera vers le 15 septembre. Les travaux à proprement dit, ce sera du 15 septembre au 15 décembre avec un travail non stop qui va mobiliser beaucoup de force régionale" analyse le directeur. 

Un nouveau Creaves pour 2022

L’Aquascope vient de racheter l’ancienne grange aux papillons de Virelles. Objectif : y installer un nouveau Creaves d’ici l’année prochaine. Le centre de revalidation pour animaux sauvages est opérationnel depuis le 8 avril 2007. Chaque année, il peut accueillir 500 oiseaux et petits mammifères. Les animaux y sont soignés pour assurer leurs remises en liberté une fois sur pied. 

"Fin mai (le week-end du Pentecôte, ndlr), il y aura des visites en bulles du Creaves. Ce sont des visites réservées aux familles. Il suffit d’aller voir sur notre site et vous trouverez les renseignements pour les visites" explique Vincent Scaillet. 

Ouverture de la Maison de l’Abeille Noire

Tous les mercredis après-midi, la maison de l’Abeille Noire accueille le public. Objectifs de ce lieu : préserver et faire connaître cette abeille indigène menacée de disparition. Des ruches sont ainsi installées pour créer un conservatoire et conserver une abeille noire pure qui n’est pas croisée avec des races importées.

La station de fécondation est ouverte le samedi aux apiculteurs. Un projet mené en collaboration avec l’ASBL Mellifica et l’Aquascope de Virelles qui met son terrain à disposition pour ce projet qui ne cesse de grandir.

"Vous pouvez vous mettre dans la peau d’un apiculteur. On peut discuter avec un apiculteur mais aussi on peut travailler sur les ruches un mercredi sur deux" souligne le directeur de l’Aquascope. 

Chaque année, le site accueille 30.000 visiteurs. L’objectif est doubler ce chiffre et d’arriver à 60.000 visiteurs par an. L’Aquascope de Virelles a l’ambition de devenir un pôle de l’écotourisme incontournable et majeur en Wallonie.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept