Aller au contenu principal

Thuin : L'échevin Yves Caffonette ne veut pas céder sa place, il nous explique pourquoi

Thuin : L'échevin Yves Caffonette ne veut pas céder sa place, il nous explique pourquoi

Il a été comparé à Yves Binon, le bourgmestre MR d'Ham-sur-Heure-Nalinnes qui refuse de céder sa place à Adrien Dolimont, et présenté comme un élu qui s’accroche au pouvoir. Yves Caffonette, échevin PS à Thuin, dément. Yves Binon a signé un accord avant les élections, l’élu thudinien a dû signer un accord après le vote de l’électeur. Et cela fait une sacré différence pour l’intéressé qui a accepté de nous répondre ce midi. Il a tenu à nous refaire l’historique de sa participation au Parti socialiste.

Yves Caffonette, a-t-il été obligé de signer un accord au moment de la formation du collège ? Si on ne lui a pas mis un pistolet sur la tempe, l’échevin des associations patriotiques n’en reste pas moins meurtri de ce qu’il a dû signer et des efforts qu’il a dû consentir depuis deux mandats, alors qu’il a toujours eu la confiance des électeurs.

«Je suis né socialiste, et je le resterai. J’ai fait toutes les campagnes ici à Thuin avec ma 2CV. Si certains élus du Parti socialiste ont fait le parcours qu’ils ont fait, c’est un peu grâce à moi. J’ai été échevin pour la première fois en 2006. J’ai été réélu en 2012, à cette époque déjà, mon parti m’a demandé de céder ma place à la mi-mandat à Monsieur Navez en raison de la limite d’âge, ce que j’ai fait ! Aujourd’hui, la limite d’âge n’est plus d’application, mais on me demande de céder ma place suite à cette décision des militants en 2018. Mais qui décide au final ? Les électeurs non ! Or, j’ai été élu et je demande à mon parti un minimum de respect, je suis peiné de devoir faire tous ces sacrifices, j’estime que j’ai mérité ma place par mon travail au sein du parti. »

Yves Caffonette est très ému au téléphone. C’est la deuxième fois qu’il comparaît devant le bureau de l’exécutif de son parti, mais il ne se sent pas en faute. Il demande simplement à pouvoir terminer son mandat paisiblement au service des citoyens. Ensuite, il se retirera pour profiter encore de quelques belles années à vivre, comme il le dit lui-même.

« En 2018, j’étais 11e sur la liste et je fais le 3e score. J’estime donc que cela doit être respecté. Je veux continuer à assumer mon rôle d’échevin des associations patriotiques, du culte et du bien-être animal jusqu’en 2024. »

Une position que le septuagénaire ira défendre lundi au foyer de la Haute Sambre après le collège.

Lire ou Relire notre article sur les attributions des échevins à Thuin telles que définies en 2018.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept