Aller au contenu principal

Une ligne Prévention suicide pour les indépendants

La ministre Wallonne de l’Emploi et de la Santé, Christie Morreale, lance ce 15 juillet une ligne prévention Suicide à l’intention des indépendants. Une bonne chose selon le SNI, le syndicat national des indépendants.

Selon une étude, 55% des indépendants se disent très stressés contre 0% avant la crise.

« Les indépendants souffrent particulièrement des implications financières pour leur entreprise. Avant la crise, un quart des entrepreneurs n’avaient pas de réserves financières », explique Christine Mattheeuws. Le confinement n’a rien arrangé, l’activité a été très fortement réduite voire totalement à l’arrêt alors que de nombreux frais fixes continuaient eux à courir. « Au plus fort de la crise 52% des entrepreneurs avaient des problèmes de liquidité. Aujourd’hui, c’est encore 1 sur 3 ».

« Ils estiment ainsi par ailleurs que la mauvaise communication autour des mesures de soutien et leur paiement tardif ainsi que les lourdeurs administratives pour obtenir ce à quoi ils ont droit constituent des facteurs qui leur pèsent psychologiquement », ajoute Christine Mattheeuws.

 

La majorité des indépendants espèrent que ça ira mieux si leur chiffre d’affaire revient à la normale. Mais les temps à venir ne seront pas roses.On s’attend à une augmentation des faillites. 20% des commerces, 25% de l’Horeca et plus de 30% de l’événementiel/culturel risquent la faillite sans mesures supplémentaires de soutien, estime encore le SNI.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept