Aller au contenu principal

Vis ma vie de bourgmestre confiné : Jean Fersini à Aiseau-Presles

A partir d’aujourd’hui et tous les jours, nous allons nous intéresser à la vie des bourgmestres de la région. Comment vivent-ils cette période difficile de crise sanitaire? Comment s’organisent les bourgmestres? Comment leur commune vit au quotidien? La réponse dans cette série "Vis ma vie de bourgmestre confiné". Aujourd'hui, direction Aiseau-Presles avec Jean Fersini.

Tous les jours à la commune

Tous les jours, c’est la même routine pour Jean Fersini. Il se rend à la commune. L’administration est ouverte de 9h à 12h uniquement sur rendez-vous. "Le citoyen appelle un numéro, on lui donne rendez-vous et l'employé l'accueille dans un guichet pour transmettre les documents. Moi je suis présent tous les jours à ce moment-là. Nous on avance un peu dans les dossiers, on regarde aussi aux travaux sur chantier car certaines sociétés continuent à travailler" explique Jean Fersini, le bourgmestre d'Aiseau-Presles.

Travail en vidéoconférence 

Tous les lundis après-midi, c’est le collège communal qui se passe par vidéo conférence pour respecter les mesures de distanciation sociale. Pour rester en contact, le bourgmestre d’Aiseau-Presles mise avant tout sur les réseaux sociaux quand il n’est pas à la commune. Il surveille également le comportement de concitoyens. 

"Ce qui se passe, c'est que je reste en contact avec le chef de zone et par les rapports de police que je peux savoir si le confinement est bien respecté sur l'entité. Nous recevons tous les jours un rapport. Dans l'ensemble, c'est très bien respecté même s'il y a quelques érudits. Quand la police les surprend, elle fait respecter le confinement" détaille le bourgmestre. 

Le point positif : resserrer les liens familiaux

Le confinement, c’est aussi l’occasion de faire des activités en famille. "Moi cela m'a permis de me recentrer avec ma famille. Des choses que je ne faisais pas en temps normal ou une fois par mois, ici on a l'occasion de se voir tous les quatre car j'ai la chance d'avoir mes deux fils à la maison. On se voit tous les jours, on fait des repas ensemble avec mon épouse et mes enfants. C'est le côté agréable, c'est que je profite de ma famille" confie-t-il. Avant d'ajouter en plaisantant : "Au niveau de la maison, il y a toujours plein de choses à faire. Vous savez j'ai une épouse qui me trouve tous les jours du travail!"

Le contact plus direct avec les citoyens et les sorties entre amis est ce qui lui manque le plus. Mais Jean Fersini respecte les règles de confinement à la lettre. Car quand on est bourgmestre il faut être un exemple pour tous et encore plus en cette période de crise sanitaire. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept