Aller au contenu principal

Wallonie: les accidents impliquant un deux-roues en forte hausse 

Il n'y a jamais eu aussi peu d'accidents de la route  qu'au cours du 1er trimestre 2021. En revanche, les accidents impliquant un deux-roues sont en forte hausse en Wallonie. 

Lors du premier trimestre de l'année, 22 vies ont été sauvées et près de 900 accidents évités à la faveur des restrictions imposées pour lutter contre le coronavirus, relève l'institut Vias dans les conclusions de son dernier baromètre de la sécurité routière rendu public vendredi. Le couvre-feu a en particulier eu un impact positif sur les accidents de nuit.

"Il n'y a jamais eu aussi peu d'accidents de la route qu'au cours du 1er trimestre 2021", affirme Vias, alors que tous les indicateurs étaient en baisse au niveau national. Lors des trois premiers mois de l'année, 80 personnes ont péri sur la route au lieu de 102, soit un recul de 22% par rapport à la même période en 2020. "La Wallonie a mieux tiré son épingle du jeu que la Flandre", les trois premiers mois de l'année, constate Vias. Le nombre de tués a fortement diminué au sud du pays (de 51 à 28 tués) alors qu'il a augmenté au nord du pays (de 44 à 50 tués). Dans la Région de Bruxelles-Capitale, seuls deux personnes ont péri dans un accident de voiture, contre sept lors du premier trimestre 2020.

Lors du premier trimestre 2021, 7.849 personnes ont été blessées dans la circulation, contre 9.250 début 2020, soit 15% de moins. La tendance est à la baisse dans toutes les régions. Le nombre d'accidents a diminué de 12%, passant de 7.484 au premier trimestre 2020 à 6.593 au premier semestre 2021.

Les mesures sanitaires

Les résultats du baromètre sont à prendre "avec toutes les précautions d'usage", observe l'institut Vias "dans la mesure où ils ont été impactés par les mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire: obligation du télétravail, couvre-feu, restriction des activités possibles, etc". Vias note que le couvre-feu en particulier a eu un impact "extrêmement positif" sur le nombre d'accidents la nuit, "période à risque en termes de sécurité routière". Les accidents nocturnes ont chuté de 60% les nuits de week-end et de 48% les nuits de semaine. Le nombre d'accidents impliquant un conducteur en état d’ébriété a aussi baissé de 39%. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept