Aller au contenu principal

Infanticide: la détention préventive de Julie L. confirmée

La détention préventive de Julie L. confirmée par la chambre du conseil de Charleroi

Le 30 juin dernier, le petit village de Hantes-Wihéries a plongé dans l'horreur. Julie L., une enseignante appréciée dans le village, a commis l'irréparable en tuant Orphée et Cérès, deux de ses enfants âgés respectivement de 18 mois et sept ans. Thibald, l'ainé de la fratrie, avait également été blessé par sa maman. 

Le mari et père de famille avait découvert la scène d'horreur en rentrant de sa journée de travail. Julie L. avait poignardé Thibald et Cérès avant d'étouffer le petit Orphée. La mère avait tenté de mettre fin à ses jours en se tailladant les veines et en se plongeant dans un bain. Quelques mois avant le drame, Julie L. avait été contrainte de mettre un terme à une grossesse pour raisons médicales. 

Placée sous mandat d'arrêt pour le double infanticide, Julie L. avait confié lors de son audition « avoir voulu rejoindre son enfant, sans pour autant abandonner ses enfants ».

L'enquête est toujours en cours. Une expertise mentale de la mère de famille a été ordonnée. « Un collège d'experts doit rendre un rapport d'expertise sur l'état mental de l'inculpée au moment des faits et sur son état actuel. Il s'agit du principal devoir d'enquête en cours », précise le parquet de Charleroi. Cette expertise permettra de déterminer l'orientation à prendre pour la suite du dossier. 

Le parquet de Charleroi a également indiqué qu'une possible reconstitution est encore loin d'être organisée. Julie L. a comparu devant la chambre du conseil de Charleroi, qui a, sans réelle surprise, confirmé sa détention préventive.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept