Aller au contenu principal

Ingrid Colicis: un combat politique et médical

Revenons une fois encore sur les élections qui ont eu lieu dimanche dernier. Parmi les candidats à se présenter au scrutin, il y en a une qui a du mener deux combats de front. Ingrid Colicis se présentait sur les listes de Défi. Elle a donc mené une campagne électorale. Mais elle était aussi en pleine lutte contre la cancer. Une situation pas toujours évidente. D'autant qu'elle signait son retour en politique puisque, jusqu'il y a six ans, elle était échevine au Parti Socialiste. Nous l’avons rencontrée pour évoquer son double combat.

Une campagne politique entre terrain et hôpital

Depuis lundi, Ingrid Colicis se repose et continue à se soigner. Après six ans d’interruption politique, celle qui faut échevine socialiste à Charleroi, s’est lancée dans une deuxième vie politique. En plein combat contre le cancer. Un double combat.

« Pendant cette campagne, j’ai passé un très long moment à l’hôpital, raconte la candidate non élue de Défi. J’ai fait ma campagne par les réseaux sociaux, mais je ne l’ai pas caché. J’ai fait une fois du porte-à-porte, et une sortie avec les autres candidats. Il y a aussi eu le débat de Télésambre que je voulais faire. J’ai ennuyé es médecins pendant des semaines en leur disant que ce jour-là je devais pouvoir m'assoir sur un tabouret et faire un débat. Et ils ont été très sympas puisqu’ils ont compris et adapté les traitements en fonction. (…) Beaucoup de gens m’ont soutenu. Moi je n’avais qu’une envie, c’était de reprendre la politique. J’avais trouvé un chouette parti, c’est Défi, et je me suis lancée."

La suite de ce témoignage dans notre reportage vidéo.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept