Aller au contenu principal

Inondations à Ham-sur-Heure/Nalinnes: la situation est sous contrôle !

La commune d'Ham-sur-Heure/Nalinnes n'a évidemment pas été épargnée par les inondations. Avec L'Eau d'Heure qui passe par le centre du village d'Ham-sur-Heure, c'est tout le bas du bourg qui a été inondé par les eaux, créant du coup des dégâts considérables. Aujourd'hui, l'eau rebroussait chemin, l'heure est au constat et c'est avec une certaine résilience que les habitants ont procédé aux premiers coups de raclette.

De l’eau, de l’eau et encore de l’eau. Si l’on devait résumer la situation de la commune d’Ham-sur-Heure/Nalinnes ces deux derniers jours, ce serait comme ceci: « C’est une piscine géante dans le jardin, c’est magnifique », ironise une Aurore, une riveraine de la rue Saint-Roch. Plus loin, le papa d’un habitant de la même rue est venu aider sa belle-fille: « Il y a eu jusqu’à 50 cm d’eau et ici, je suis venu récupérer les poissons qui sont encore dans l’étang. »

Ce jeudi, c’est L’Eau d’Heure qui a submergé une bonne partie de l’entité. A Jamioulx où les prairies se sont transformées en lacs ou encore la rue « Par delà l’Eau » qui n’aura jamais aussi bien porté son nom, il y a tout d’abord un constat: aucune victime n’est à déplorer sur l'ensemble de la commune. 

« D’un point de vue négatif, il y a des familles qui ont de l’eau jusqu’au-dessus des meubles, des cuves à mazout, des chaudières mais ce ne sont que des dégâts matériels », explique Olivier Leclercq, le bourgmestre f.f. de la commune.

Horeca: cette inondation, c’est la goutte d’eau !

Conséquent, c’est le moins que l’on puisse dire car dans un restaurant de la place d’Ham-sur-Heure, l’eau est montée jusqu’à 70 cm et le coût des dégâts est estimé à plusieurs milliers d’euros.  « Nous avons surélevé tout le matériel que l’on pouvait,  confie Cathy Pauwels, la co-gérante. Les dégâts que nous avons constatés se situent au niveau de la cuisine donc nous allons devoir fermer quelques jours pour que les experts puissent évaluer l’étendue de cette catastrophe et aussi pour nous permettre d’avoir du nouveau matériel afin de retravailler. »

Mais au-delà des innombrables dégâts, ce que l’on retient à Ham-sur-Heure, c’est la solidarité. « C’est vraiment deux jours noirs pour la commune car cela fait 45 ans que je vis dans l’entité et je n’ai jamais vu ça, confie Olivier Leclercq. Mais le maître-mot qu’il faut retenir, c’est solidarité de tous les citoyens et je le dis, je suis vraiment très très fier d’habiter dans cette commune.  

Un call center a été ouvert afin de répondre aux questions des habitants. En collaboration avec l’intercommunale Tibi, des containers seront mis à disposition des citoyens sur les places de chaque village pour qu’ils puissent y déposer tous leurs encombrants.  


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept