Aller au contenu principal

Jardin intérieur et brume romantique sur Charleroi: les nouvelles expos du Vecteur

Depuis ce samedi 24 avril et jusqu’aux 4 et 5 mai, deux nouvelles expositions sont proposées au Vecteur à Charleroi. L’une d’elles reprend des évocation des souvenirs d’enfance d’une artiste dans le Sud de la France. Et l’autre présente une vision onirique de Charleroi dans une brume bleu pastel. Visite guidée.

Au rayon, un rayon de soleil du Sud

Le Rayon, c’est la bibliothèque du Vecteur. Et Lysiane Ambrosino y lance un véritable trait de lumière et de couleurs grâce à ses oeuvres pleines de soleil. Sous le titre « Jardin d’intérieur », elle y présente diverses oeuvres, autant des dessins que des objets ou des couvertures aux couleurs de ses souvenirs d’enfance dans le Sud de la France.

« Le but était de faire voyager le public à travers mon univers et mes souvenirs d’enfance dans le Sud de la France, explique Lysiane Ambrosino. Pour ça, j’utilise du noir avec des couleurs franches. C’est ce qui apporte la lumière et qui révèle les images. Mais il y a aussi des objets, comme des ex-votos, des natures mortes, des compositions abstraites, des couvertures, des tapis,.… C’est vraiment rappeler, à travers plusieurs matières, la terre, la lumière, la chaleur… En fait, le Sud, quoi. »

Voyage dans les brumes carolos

C’est à un autre voyage que nous invite Rémy Hans. Au V2, dans son expo intitulée « Au coeur de la brume, les hommes se perdent », il nous emmène à Charleroi. Mais un Charleroi évoqué de manière inattendue, fluide, bleue et tout en nuances.

« C’est vrai que quand on pense à Charleroi, on a tendance à imaginer des choses un peu brutes, admet Rémy Hans. Et donc ici, c’est une manière un peu paradoxale d’amener ça, de voir Charleroi différemment. Avec beaucoup plus de sensibilité. De manière aussi plus corporelle, avec des impressions sur tulle, de grandes bannières translucides sur les quelles sont imprimées des photos retravaillées. »

Cette expo veut aussi rendre hommage à la BD belge, née à Charleroi. Avec des oeuvres divisées en cases reprenant des paysages qui évoquent des souvenirs, autant aux carolos qui reconnaîtront des lieux, qu’à d’autres puisque les images parlent aussi de lieux typiques.

C’est tout un Charleroi de l’ordre de l’imaginaire et de la rêverie que nous propose Rémy Hans. Dans les brumes de l’imagination. Entre les brumes vaporeuses et les émanations des cheminées d’usines.

Une balade imaginaire qui se marie bien avec le jardin intérieur de Lysane Ambrosino. Bons voyages grâce au Vecteur.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept