Aller au contenu principal

Julien Matagne: de la Sainte Rolende au Parlement de Wallonie

Parmi les nouveaux députés wallons qui prêtaient serment ce mardi 11 mai, il y en avait un pour qui la journée était encore plus particulière. Il s’agit de Julien Matagne, échevin cdH de Gerpinnes. Les prestations de serment se déroulent en pleine Sainte Rolende. Il a donc passé sa journée entre tenue de marcheurs et de député.

Un début de journée au son des fifres

Il est seulement 8h30 du matin, et les marcheurs sont déjà dans les rues. Pour le troisième jour de suite. Mais pour Julien Matagne, la journée va être longue et inhabituelle. Il continue à fêter la Sainte Rolende, mais l’après-midi, il filera au Parlement Wallon pour prestes serment comme nouveau député. Mais c’est la marche d’abord.

« Ca fait deux jours qu’on joue du fifre et du tambour, tous ensemble, explique le nouveau député. Et le mardi, c’est le jour des gerpinnois. (…)  Donc le matin, je’’fifre’’, l’après-midi, je prête serment, et ce soir, je reviens ‘’fifrer’’ avec les amis. »

Il a laissé le fifre pour l’écharpe d’échevin, une dernière fois

Mais peu après 9 heures, Julien Matagne quitte sa compagnie pour rejoindre la Maison Communale. Toujours en uniforme de marcheurs. Mais avec une autre casquette, celle d’échevin. C’est la tradition, le mardi matin, les échevins accueillent toutes les compagnies pour un moment de remerciement puis de convivialité. Un rôle, il n’exercera plus pendant au moins quelques années puisqu’il quitte son écharpe d’échevin avec un certain regret.

« Ca va quand même me manquer un peu, ajoute Julien Matagne, puisque la politique de proximité est la première à mes yeux. Et être échevin à Gerpinnes et marcheur, ça va d’office de pair. Impossible de ne marcher si on est échevin. »

Une prestation de serment en costume… de député

Et quelques heures plus tard, à Namur, le gerpinnois a troqué le costume de marcheur contre le costume cravate ou plutôt noeud papillon. Quand il rentre dans le Parlement Wallon, c’est une autre émotion. Celle d’une première dans l’hémicycle. Même s’il connaît déjà du monde dans les travées.

« C’est très agréable, on bien accueillis, et c’est très agréable de retrouver nos collègues avec qui on a fait campagne. C’est un peu comme une rentrée des classes. »

Et après tirage au sort, les prestations de serment commenceront à la lettre M. Donc par Julien Matagne. C’est une nouvelle vie qui commence, celle de parlementaire. Pour cinq ans.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept