Aller au contenu principal

La Cambre et le BPS22: une aide pour commencer des études supérieures artistiques

Alors que l’année scolaire se termine, des élèves de secondaires préparent déjà leurs futures études supérieures. Toute cette semaine, le BPS22 accueille une vingtaine d’étudiants qui envisagent d’entrer à la Cambre, l’école d’art bruxelloise bien connue. Ils vont passer une semaine de visites et d’expériences artistiques pour savoir si les études à la Cambre leur conviennent.

 

Enter à la Cambre ou pas: une semaine pour aider à se décider

Pour la vingtaine de jeunes, c’est un premier jour de stage. Mais aussi, peut-être le début d’une grande aventure. Tous s’interrogent, se demandent s’ils vont passer l’examen d’entrée de la Cambre. Ou même si les études artistiques sont faîtes pour eux. La Cambre leur propose une semaine pour se renseigner et vivre des expériences artistiques.

« Nos étudiants, quand ils arrivent à la Cambre, ne sortent pas forcément d’humanités artistiques, explique Kevin Saladé, le directeur adjoint de la Cambre. Il y a donc une initiation qui doit être faîte une semaine pour certains. Et, depuis 2015, on a choisi de faire ça à Charleroi pour toucher d’autres étudiants que ceux qui viennent déjà à nos ateliers à Bruxelles. Et puis, à Charleroi, il n’y a pas d’école d’art. »

 

Des jeunes en recherche

Et les futurs étudiants présents à cette semaine de stage sont tous en recherche.

« J’ai déjà un métier en tête, mais je ne sais pas si les études proposées à la Cambre sont adéquates pour ce métier. Et puis, ça permet aussi de se préparer à éventuellement passer l’examen d’entrée », nous explique l’un d’eux.

Et une autre d’ajouter:

« Pour le moment, je suis un peu perdue. Je ne sais pas vraiment si ce que j’ai choisi, c’est la bonne voie. Cette semaine va me permettre de voir plus clair. »

 

Pour le BPS22, un contact renouvelé avec les jeunes

Le BPS22 est partenaire de ce stage. Il ne met pas seulement ses locaux à disposition, mais il propose aussi des visite et des rencontres. Mais pour le Musée, c’est aussi un projet d’avenir.

« Nous voulions renouer avec les institutions scolaires supérieurs et les écoles d’art qui diffusent la création artistique, explique Pierre-Olivier Rollin, le directeur du BPS22. En plus, on est inscrits dans le plan de re-développement de Charleroi, puisqu’on est situé sur le futur campus carolo. On voulait aussi apporter les prémisses d’une école d’art de jour puisque Charleroi n’en possède pas. »

Et le projet la Cambre au BPS22 s’inscrit dans cette réflexion qui allie enseignement et culture.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept