Aller au contenu principal

La polémique de l'été à l'Abbaye d'Aulne !

La polémique autour des soirées "Jardins de l'Abbaye", enfle depuis quelques temps du côté de Gozée. Après que l'Agence wallonne du Patrimoine ne se soit pas prononcé dans l'attribution de l'autorisation, qui est devenue donc de facto acquise, l'ASBL Aulne Debout craint désormais d'importants problèmes en terme de mobilité, qui pourraient causer du tort aux établissements Horeca de l’Abbaye d’Aulne. François Grossard et Romain Maes

L’ASBL Aulne Debout redoute des problèmes de nuisance

Le projet paraît séduisant, pourtant il fait polémique depuis plusieurs semaines du côté de l’Abbaye d’Aulne. En effet, les soirées « Jardins de l’Abbaye » débuteront ce jeudi, mais non sans quelques grincements de dents, du côté de l’asbl Aulne Debout qui craint diverses nuisances.

« Nous craignons des problèmes de parking et surtout d’accessibilité au site de l’Abbaye d’Aulne. On espère en tout cas que cela ne posera pas de soucis aux établissements Horeca existants », souligne Madeleine Fally, la présidente de l’ASBL.

Selon l’organisateur, il n’y a rien à craindre

Pourtant, selon l’organisateur des « Jardins de l’Abbaye », tout à été mis en oeuvre pour qu’il n’y ai aucun problème de mobilité.

« Nous venons d’ailleurs d’avoir le feu vert pour la création d’un parking d’une capacité de 1000 places, en face du café « Leblon », nous dit Emmanuel Panoussis, l’organisateur de l’événement.

Du bien pour les commerçants de l’Abbaye d'Aulne? Les deux parties ne sont pas d’accord

Mieux encore, selon Emmanuel Panoussis, ses soirées seront profitable pour les établissements Horeca voisins, ce qui n’est pas tout à fait le cas de l’asbl Aulne Debout.

« On ne va pas faire de nourriture pour faire vivre les établissements Horeca du coin », poursuit Emmanuel Panoussis. « Nous pensons tout le contraire » rétorque Madeleine Fally.

Pour ce patron d’un établissement Horeca, le problème de parking existe depuis bien longtemps

Et du côté de ce restaurateur, le problème de parking n’est pas nouveau sur le site et selon lui, il est grand temps que les choses bougent enfin.

« Le problème existe depuis de nombreuses années. Nous manquons clairement de parking et ici Emmanuel Panoussis essaye de trouver un arrangement pour remédier au soucis », indique Yves Pavot, restaurateur.

Un hôtel dans les mois à venir

Emmanuel Panoussis, lui, ne compte pas en rester là au niveau de ses projets, qui ne cessent de s’accroitre sur le site du Naos.

« Il y aura même prochainement un hôtel dans les anciennes installations de l’hospice Herset ».


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept