Aller au contenu principal

Le congé de paternité: le patriarche est devenu un papa poule

Il fait la une des journaux télévisés et des quotidiens depuis quelques jours: l'allongement du congé de paternité. Ecolo et Groen ont fait une proposition commune pour que les papas puissent bénéficier d'un congé parental de 25 jours. 

Aujourd'hui, les papas ont droit à dix jours

L'union des classes moyennes fait grise mine, elle met en garde contre les coûts à charge de l'employeur qui ne doivent pas être augmentés. L'UCM craint aussi que les petites entreprises soient les premières à être impactées par cette nouvelle mesure.

Chistophe Clersy, le député carolo nuance: "Je pense qu'il faut changer les choses, les mentalités évoluent et je pense qu'il faut tenir compte de ces évolutions dans la société." 

Chez Ecolo, on insiste avant tout sur le bien-être de l'enfant. Les rôles "définis" par les moeurs au sein du ménage ne sont plus les mêmes qu'avant.

"Dix jours, c'est trop peu, constate le député wallon Ecolo, Christophe Clersy. Les premiers instants que partagent le papa et l'enfant sont fondamentaux. On voit aujourd'hui que les papas ont de plus en plus envie de s'impliquer et donc on parle à ce moment-là de co-parentalité."   

"Dix jours, c'est rapide !"

La petite Lou a deux mois et elle fait le bonheur de ses heureux parents et, comme la plupart des papas, le sien, Simon, a eu droit à ses dix jours.

"Dix jours, c'est rapide. Nous n'avons pas vraiment le temps de nous acclimater  la maison et nous perdons des jours à la maternité."

Vu comme ça, il est vrai qu'il ne reste plus grand chose. Une seule solution: puiser dans les jours de congés légaux.

"Certains jours de congés sont nécessaires pour aller à des examens médicaux où il est préférable d'aller tous ensemble. Cela permet aussi de s'informer, c'est un peu notre rôle de parents", explique Simon. 

Simon est consultant en informatique, un travail qui lui permet de faire du télétravail mais ce n'est pas le cas de tout le monde. La proposition de loi doit encore être débattue puis votée et ensuite être approuvée. D'ici là, les futurs papas poules auront toujours droit à leur dix jours de congé. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept