Aller au contenu principal

Déconfinement: économie relancée, revoir ses proches pas avant le 18 mai, les malades tracés

Déconfinement: économie relancée, revoir ses proches pas avant le 18 mai, les malades tracés

Ce vendredi après midi, le Conseil national de Sécurité (CNS) se réunissait pour discuter des mesures de déconfinement et surtout de la stratégie à adopter pour sortir du confinement à pas de loups à partir du 4 mai. Et ce sur base d'un rapport qui a fait l'objet d'un accord au sein du groupe d'experts.

Discussions âpres parce que visiblement, scientifiques, monde économique et politiques ne sont pas forcément sur la même longueur d'ondes au coeur de ce groupe sur le tempo à adopter dans certains secteurs.va se réunir et déterminer le calendrier de déconfinement.

Le monde économique, notamment, pousse à la relance rapide, ce qui ne serait pas du goût des scientifiques.

Le CNS a donc finalement tranché puisque c'était lui qui avait le dernier mot.

Voici donc toutes les mesures qui seront d'application à partir du mai. Mais, comme l'a précisé la Première ministre Sophie Wilmès, sur lesquelles le CNS pourrai très bien revenir si l'épidémie était à nouveau hors de contrôle. En clair un nouveau confinement plus strict reste une éventualité.

"Le déconfinement dépend largement de la situation sanitaire" estime Sophiie Wilmès. "Rien, rien n'est gravé dans le marbre et certainement pas les échéances" estime la Première ministre.

Qui a aussi insisté sur le fait que seule des courbes en constante diminution induira le déconfinement.

Un déconfinement qui sera progressif, évolutif (en fonction de la situation sanitaire)  et devra tenir compte des personnes les plus vulnérables et de l'économie.

Une économie a qui le CNS fait la part belle, contrairement aux contacts sociaux.

 

Des conditions "strictes" pour déconfiner: contact tracing

Les experts sont clairs dans leur rapport: pour déconfiner plusieurs conditions doivent être impérativement respectées pour pouvoir entamer la première phase de déconfinement le 4 mai.

D'abord en respectant les règles de base: rester chez soi en cas de symptômes, respecter les règles d'hygiène, porter des masques (lire ci-dessus) si la distance physique ne peut pas être respectées, limiter ses contacts.

Mais aussi: 

1. Maintenir une tendance à la baisse des hospitalisations et  une limitation à 25% de l’occupation des lits en soins intensifs soit 500 lits occupés. Il y en a actuellement 970.

2. 25.000 tests quotidiens, pour pouvoir tester les personnes avec des symptômes, leurs contacts et également continuer les tests dans les hôpitaux, les maisons de repos et dans d’autres zones à risques.

3. La mise sur pied d’un personnel évalué à 2000 personnes pour assurer le suivi des personnes positives et contacter leurs proches. Un call center va aussi être mis sur pied. C'est ce qu'on appelle le "contact tracing" qui permettra de tracer les personnes infectées et d'entrer en contact avec toutes les personnes qui ont été elles-mêmes en contact avec ces personnes infectées durant les deux dernières semaines. Une base de données commune sera élaborée. Et le fédéral garantit le respect de la vie privée en cas de contact avec des personnes infectées.

4. Des mesures préventives doivent être implémentées dans les écoles, les lieux de travail.

5. La population doit être suffisamment consciente que la situation "normale" a changé, il faudra s’habituer à une "nouvelle normalité".

Si ces conditions sont réunies, on peut envisager de passer à la première phase de déconfinement.

 

Phase 0: de aujourd'hui au 4 mai

Si une règle n'est pas explicitement changée, c'est qu'elle est toujours d'application, explique Sophie Wilmès. En clair, d'ici le 4 mai, toutes les règles strictes de confinement que nous vivons actuellement restent d'application.

Phase 1 A: le 4 mai, reprise lente de l'économie, sans les commerces

Economie

 Les grosses entreprises et les industries B2B (pro-entreprises) peuvent reprendre une activité plus intense mais doivent continuer le télétravail. Si ce n'est pas possible, un guide de bonne pratique est élaboré.

Aucun commerce ne rouvre. Seuls les magasins de tissu (masques) peuvent être ouverts.

Au niveau de la vie quotidienne, rien ne change, même si les activités physiques avec deux personnes sont désormais permises. Les autres activités physiques sans contact sont désormais permises (tennis, golf, kayak). Mais douches et cafetarias sont interdits.

Port du masque recommandé et parfois obligatoire

Les transports en commun (bus, métro, train), vont être relancés.

Mais le port du masque sera obligatoire à partir de 12 ans à partir du 4 mai. Alternative: les foulards ou écharpes. Des masques sont aussi requis dans le cadre du travail si les distances ne peuvent pas être respectées. Le fédéral prévoit la distribution de au moins un masque en tissu par personne ainsi que deux filtres.

Des tutos vont également être réalisés  pour  expliquer comment réaliser des masques soi-même mais également comment les utiliser (nez-bouche, lavage, etc).

Transports

Dès le 4 mai, les transports en commun reprendront. Mais il est conseillé d'utiliser d'autres moyens de transports et de ne pas les utiliser aux heures de pointe.

Famille, amis

A ce stade, les réunions de famille ou entre amis restent interdits.

 

Phase 1 B: le 11 mai, commerces (sauf horeca) mais sous conditions strictes

Si ça se passe bien à partir du 4 mai, étape suivante. Tous les commerces ou presque pourraient rouvrir, et ce en dépit de ce que conseillaient les experts.

Sauf ceux explicitement mentionnés dans le rapport : les restaurants, les cafés, les boîtes de nuit/dancing, les salles de banquet, les salles de congrès, les théâtres, les cinémas, les parcs d’attraction, etc.

Mais ils faudra encore discuter les conditions dans lesquels les magasins pourront rouvrir. Et ces conditions devraient être déterminées dans les jours qui viennent.

A ce stade, les métiers de contacts, en revanche restent de côté (coiffeurs, etc).

A ce stade, les réunions de famille ou entre amis restent interdits.

 

Phase 2: Le 18 mai, les écoles et les réunions privées

Si tout se passe bien jusque-là et que les conditions sanitaires sont réunies, les coiffeurs pourront rouvrir. Pareil pour les musées, sous conditions.

Les réunions privées à domicile seront permises, les mariages aussi, des excursions d'une journée dans le pays seront possibles. Les déplacements vers les résidences secondaires seront aussi permis.

Les écoles:masques, max 10 élèves et priorité aux années diplômantes

Et puis il y a les écoles. Les maternelles restent fermées au moins jusque fin mai.

Tant en primaire qu’en secondaire, le focus est mis sur 3 années maximum, en petits groupes. On commencera par les 6e primaires, les rhetos et les 1ere et deuxième primaires. Mais également les formations techniques ou professionnelles. Il s'agira d'une reprise très partielle.

L'obligation porter le masque pour les étudiants sera de mise à partir de 12 ans. Pareil pour les profs. Et ce toute la journée. 

D'autres mesures seront prises: eau, savon, gel hydroalcooliques seront impératifs dans les écoles. 

Les classes seront limitées à 10 élèves, chacun avec un espace personnel de 4m2, l’enseignant aurait 8m2. Les experts recommandent une disposition avec des bancs et de bancs collés au mur des classes.

Les cours pratiques (expériences) ne sont pas permis, contrairement aux cours de gym mais dans un cadre strict.

Le contact physique sera évité au maximum. L'accès aux toilettes sera limité.

Il n'y aura plus de repas chaud.

Phase 3: le 8 juin (au plus tôt), retour de l'horeca

À partir du 8 juin (au plus tôt), le reste des commerces toujours fermés pourraient reprendre : l’horeca (d'abord les restos, puis les bars).

Les événements de masse eux, restent interdits jusqu’à la fin du mois d’août.

Les experts pensent qu’à un certain moment, les frontières pourraient rouvrir, à l’intérieur de la zone Schengen. À noter que les experts s’attendent à ce qu’une décision soit prise concernant les camps pour jeunes d’ici à la fin du mois de mai.

 

Conclusion:

1. Vous ne reverrai pas votre famille avant le 18 mai.

2. Un tracing va être organisé pour repérer les malades et leurs contacts

3. L'économie est lentement relancée

4. Notre vie pendant l'été, nous n'y verrons pas plus clair avant le 8 juin au moins

5. Tout le déconfinement est conditiuonné à la situation sanitaire.

 

Conclusion de la conclusion:

Les vannes de l'économie sont relâchées, ce qui sera très compliqué à géré sanitairement. Et donc risqué.

Celles des contacts sociaux restent fermées.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept