Aller au contenu principal

Le Must de l'art verrier au Musée!

Jusqu'au 19 avril, le Musée du verre propose une exposition intitulée " Placer, placer, encore et laisser faire". Elle présente une trentaine d' oeuvres des artistes verriers Martine et Jacki Perrin. Les Perrin et Perrin, comme leurs oeuvres sont à classer à part… une trentaine d’entre elles nous démontrent la diversité de leur démarche et l’inventivité de ce couple qui  s’intéressa au départ  à la céramique et à la calligraphie. Il en  reste d’ailleurs ça et la des traces. Lorsqu'ils craquent pour le verre, leur relation avec cette matière devient fusionnelle au point de  révolutionner son approche. Comme le souligne Catherine Thomas , la directrice et conservatrice du Musée du Verre " Les Perrin on carrément mis au point une nouvelle technique qui leur est propre "le build-in glass"

Des oeuvres sculptées 

En deux mots, ils déconstruisent des plaques de verre en petits morceaux qui sont ensuite superposés de manière mathématiques pour créer des vides et de pleins, des creux et des bosses. Portés à une température de 900°C qui les fait fondre lentement, ces morceaux se collent l’un à l’autre, sans qu’ils ne fusionnent pour conserver leurs strates et les vides d’air entre eux. Ensuite, les Perrin vont véritablement sculpter ces pièces une fois refroidies comme on le ferait à partir d’un bloc de marbre! La forme est une chose mais le sens en est une autre, primordiale!  Il s'agit pour eux d'interroger notre monde: leurs œuvres sont comme des reliques, les archives du monde, qui conservent la trace du cheminement de la vie ou de tout ce qui a disparu

Le verre, une matière capricieuse

Des oeuvres, mêlant le blanc et le bleu  sont ainsi une référence à la Barrière de Larsen qui a complètement disparu dans l’antarctique suite au réchauffement climatique… D’autres nous emmène dans une sorte de bibliothèque imaginaire où alterne cristal et papiers enduits.  On est en fait séduits par la multitude des propositions "Placer, placer, encore  et laisser faire" c’est le titre de cette exposition, c’est aussi la philosophie des artistes qui certes maitrisent leur technique mais l’apprécient aussi pour ce qu’elle a d’aléatoire  Le verre est une matière changeante, capricieuse, difficilement domptable.Et cette complexité, elle est au coeur même de leur démarche

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept