Aller au contenu principal

Le Rockerill racheté par la Ville? Oui mais pas tout de suite!

Après les élections communales, la Ville s’était dite prête, pendant les 6 prochaines années,  à investir un peu plus de 14 millions d’euros dans des infrastructures culturelles.  Parmi les projets, il y a le PBA, le Théâtre de l’Ancre mais aussi le rachat du bâtiment du Rockerill. Le  bâtiment du Rockerill fait partie du patrimoine industriel carolo. Acquis en 2005 par deux privés dont Michael Sacchi, Il est aussi devenu un lieu culturel incontournable avec ses concerts, apéros indus et une foule d événements divers.  Depuis plus d’un an, des tractations sont menées par la ville avec les propriétaires du batiment. Mais les choses ne sont pas simples et cela avance lentement comme le souligne Michael Sacchi, le copropriétaire du lieu et  l’ASBL " Jusqu'à présent, il y a eu une seule chose, le comité d'acquisition est venu au mois d'avril- mai le passage du Comité d'acquisition de la ville et on attend les résultats  sans doute en septembre, on n'en est pas plus loin" 

Travaux en 2 phases

Si  le dossier administratif fait du surplace, par contre la réflexion elle est déjà bien avancée. Il faut dire que pour les 2 membres de l’Asbl qui gèrent le Rockerill c’est presqu’un travail de Titan. " C'est pour cela que nous avons été approchés par la ville. L'Asbl n'a pas les moyens d'investir dans le batiment, or il y a tant de choses à faire". Et tout d’abord, il y a des travaux d’aménagement pour mettre la grande salle du Rockerill aux normes. Des travaux dont le montant est évalué à 400 mille euros. La ville, une fois propriétaire des lieux pourrait intervenir à ce niveau-là. Mais le projet à terme est plus ambitieux. Car il s'agirait carrément de transformer le Rockerill en une grande salle de concert de 1200 places. Maintenant que le Coliseum a disparu, la région ne dispose plus d'un vaste espace dédié aux musiques actuelles. 

Une grande salle dédiée aux musiques actuelles ? 

 Ce lieu viendrait compléter les 2 salles que compte déjà le Rockerill mais là il s'agit donc de voir plus grand et cela implique des investissements conséquents. Pour cette transformation et aménagement total, on devrait presque quadrupler la mise. Toutefois, le Rockerill a été retenu en 2018 pour bénéficier d’un prêt du Fonds Start qui couvrira cet investissement. Le lieu et ses événements le méritent bien mais il ne faudrait pas que les remboursements étranglent financièrement l'Asbl qui dispose d'un subside de 140 mille euros (au lieu des 240.000 promis par la Ministre Gréoli à l'époque) Quoi qu’il en soit,  si la ville devient propriétaire, qui gérera les lieux?  ce serait toujours l'ASBL actuelle même si avec le second degré  qu'on lui connaît, Michael Sacchi ajoute que, lui et Jean-Christophe Gobbe le feront, par skype, des Bahamas où ils séjourneront 1 ou 2 ans! 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept