Aller au contenu principal

Le Tourisme Wallon fait le bilan pour sa période d’été

La fin de l’été approche, c’est donc leur pour de nombreux événements de faire le bilan. Le tourisme Wallon fait son bilan de l’été, un bilan assez positif surtout au niveau des hébergements.


Avec la crise sanitaire que nous connaissons, mais les assouplissements laissés par le Gouvernement, les voyages à l’étranger étaient à nouveau autorisés. Ce qui a fait peur au tourisme Wallon. De plus, la météo estivale n’était pas au rendez-vous.

"Les statistiques ne vont donner qu’une vision partielle de la situation", confie Thierry Neyens, président de la Fédération Horeca Wallonie.

Comme l’année dernière, les chiffres sont néanmoins bons au niveau des hébergements ruraux et des hôtels. Cependant, les hôtels dédiés aux voyages d’affaires et des conférences ont connu une année médiocre, comme l’année précédente.

Le tourisme Wallon a tout de même dû se réinventer afin d’avoir une belle saison.

"Proposer une belle chambre et de la cuisine du terroir, c’est une chose. Mais on sent que les gens sont à la recherche d’une expérience globale et qu’il faut que les hôteliers se fondent dans la vie de leur village et proposent des activités en plus des nuitées", indique Thierry Neyens.

Qu’est-ce que le Tourisme Wallon prévoit pour la suite ?

"On marche à l’aveugle, en tout cas, on est un peu dans le flou. Septembre et octobre vont diminuer la clientèle de loisir, et on ne sait pas encore comment vont reprendre les activités professionnelles. Et, évidemment, la météo a un impact assez important. Et puis on doit toujours se méfier de nouvelles mesures durant l’hiver…", déclare le président de la Fédération Horeca Wallonie.

Au niveau des chiffres

La Wallonie fait un bilan très positif.

"80% des opérateurs touristiques sont satisfaits de la saison malgré une météo instable, les inondations de juillet et les mesures de contingentement liées au Covid", confie Jean-Philippe Lombardi, porte-parole de la ministre du Tourisme Valérie De Bue.

Cependant, certains opérateurs ont souffert des inondations qui sont survenues au début du mois de juillet. En effet, ils ont perdu leur saison.

75% des touristes belges étaient flamands

"75% des touristes belges étaient majoritairement flamands. Le taux moyen des hébergements entre le 1 juillet et le 15 août étaient de 77%. Les hébergements de terroir et les villages de vacances ont eu le plus de succès", explique Jean-Philippe Lombardi.

Au niveau du Pass Wallonia

Plus de 13.500 pass ont été activés en tout ou en partie du 9 juillet au 18 août sur les 25.000 pass distribués lors de la troisième phase.

"Cela représente 870.678,91€ qui ont été dépensés auprès des 354 prestataires touristiques différents", indique le porte-parole de la ministre du Tourisme Valérie De Bue.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept