Aller au contenu principal

L'Eden a vu l'Envol des cités

Samedi soir, c'était le lancement de la 14ème édition de l'Envol des cités à l'Eden.  Un concours organisé par la Province du Hainaut durant un mois et qui s'achèvera le 25 mai avec la grande finale à Mons au Manège.  A l'issue de leur tournée, les 6 candidats se verront proposer des dates de concerts ou des propositions d'enregistrement. A Charleroi, c'est Ocean encounters qui a ouvert les hostilités.  Mais c'était une soirée pleines de belles découvertes comme "Coline et toitoine", un duo prometteur. 

La 14 ème édition de l'Envol des cités a commencé fort hier soir à l'Eden avec un groupe de hard métal.  Ils s'appellent les Ocean Encouters, ils viennent de Tournai, ils sont 5 à se déchainer sur scène.  Quentin le batteur nous explique : "Le groupe a déjà trois ans, l'an dernier on a fait une cinquantaine de dates.  Cette année moins, mais des scènes plus qualitatives.  Hier soir on a joué au Durbuy Rock Festival sur une grosse scène devant 300 personnes.  Donc ce n'est pas notre premier concert, mais c'est la première fois à l'Envol des cités."

Un vrai festival pour se faire connaitre

Mais que l’on ne s’y trompe pas, l’Envol des cités ne sera pas plus une formalité pour ce groupe, pas plus que pour les 5 autres candidats. "Pour promouvoir notre musique, on envoie à beaucoup de tremplins.  On sait qu'ils acceptent le métal à l'Envol.  On a envoyé notre candidature et on a l'audition.  On nous a dit que l'on était retenu après l'audition.  On été une peu surpris, mais on était content."

Doz Mendoz et slim, est le second groupe à monter sur scène.  Nader Kaburame et Selim Rouabhi. Ils sont amis d'enfance; l'un rappeur depuis quelques années (Doz); l'autre musiciens; chanteur et producteur depuis une dizaines d'années. Doz écrit les textes et Slim les reprend en acoustique ou crée des instrumentales.  Pour le coordinateur du concours, Jacques Nuovo, l'Envol des cités a misé cette année sur les groupes émergence. "On est vraiment là, à leur écoute, on ne formate rien.  Ce sont tous des créateurs de notre région et on veut leur faire profiter de tout ce qui existe dans notre région.  Donc, il y a tous les patrons de maisons de disque en Belgique, les organisateurs de festival qui nous contactent chaque année et qui viennent faire leur petit marché." Certains iront dans des festivals ou décrocheront un contrat avec un label mais seul le vainqueur se verra attribuer le prix de la province du hainaut.  Un prix qui conduit à un single et plus si affinités. 

L'Envol des cités est un véritable tremplin 

Ils étaient 176 artistes à vouloir monter sur la scène de l’Envol des cités, il n’en reste que 6 dont une petite pépite : Coline et toitoine.  Un duo Bruxellois qui propose de l'électro pop.  Créé en mars 2018, ils ont sorti leur première chanson en tant que duo « Write a song » en mai et depuis sortent régulièrement de nouvelles chansons sur leur chaîne YouTube. Ils se produisent régulièrement en Belgique et ont obtenu le prix espoir du concours Sérénade de Rochefort, ont été sélectionnés au Grand Tremplin et au programme d’accompagnement « Ca Balance 2019 ». Ils ont été très surpris d'atterrir à l'Envol des cités. "et donc on passait chacun après les autres, nous dit Antoine Jorissen, et on avait vu Circus Café qui était juste avant nous et on avait été étonnés.  Et donc, en partant de cette soirée, on s'était vraiment dit, voilà c'est chouette d'être arrivé jusqu'ici, rentrons chez nous tranquillement" et puis voilà, ils sont dans la tournée. Une vraie chance selon Coline Debry, "on a eu deux jours de résidence, on en aura encore une le 4 mai, donc l'envol des cités, c'est trop bien !

Oui l’envol des cités c’est trop bien et quelques autres petites pépites en sont sorties dont Mustii que l’on ne présente plus.  La finale aura lieu à Mons le 25 mai.  D’ici là, les candidats ont encore du pain sur la planche.  


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet | ProduWeb Logo Produweb