Aller au contenu principal

Les chemins du RAVeL n°2 : Malmedy - Stavelot - Trois-Ponts

Direction l’est de la Belgique, nous vous emmenons pédaler dans la vallée de l’Amblève, entre Malmedy et Stavelot sur la ligne 45 du RAVeL 

Point de départ de notre expédition cycliste, la charmante petite ville de Malmedy (n'allez surtout pas dire Malmédy) vaut déjà le détour. La cité fut fondée par Saint-Remacle vers 648. Pendant plus de 1000 ans, elle va former avec sa voisine, Stavelot, la Principauté de Stavelot-Malmedy. Rattachée à la Prusse lors du Traité de Viennes (1815), elle ne deviendra belge qu'après la Grande Guerre.

Dans le centre, ne manquez pas d'admirer la cathédrale dédiée aux Saints Pierre, Paul et Quirin. L'édifice date de la fin du XVIIIème siècle et est encadré de deux tours. La Maison Villers constitue un autre point d'arrêt obligé de la ville. Construite en 1724 par une famille de bourgeois tanneurs, elle a miraculeusement traversé les siècles et le bombardement qui détruisit la ville en 1944. La bâtisse a conservé l'intérieur qui était le sien au moment de sa construction.

L'Abbaye de Stavelot constitue certainement le point d'orgue de la balade sur la ligne 45 du RAVeL. Etablie en 651 par Saint-Remacle également, elle est la plus ancienne fondation monastique de Belgique. Elle possède un patrimoine architectural datant de plusieurs époques. De l'ancienne Abbaye, il reste la base de la tour qui s'élevait autrefois à près de 100 mètres. Aujourd'hui, l'Abbaye de Stavelot abrite trois musées : le premier, historique, est consacré à la Principauté de Stavelot-Malmedy, le deuxième au circuit de Spa-Francorchamps et le dernier à Apollinaire.

Notre dernière étape nous emmène à la cascade de Coo. La grande chute est l'œuvre des moines de l'Abbaye de Stavelot qui, pour protéger le village de Coo, recoupèrent un méandre de l'Amblève.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept