Aller au contenu principal

Les demandes explosent au Resto du Coeur de Charleroi: Le Fédéral vient au secours de l’aide alimentaire

Karine Lalieux, la nouvelle ministre fédérale des pensions et de la lutte contre la pauvreté effectuait ce matin sa toute première visite à Charleroi. Elle venait se rendre compte de l’énorme travail réalisé par le Resto du Coeur carolo. Le gouvernement vient en fait de débloquer 7 millions en faveur de l’aide alimentaire. Un subside bienvenu pour le Resto du Coeur de Charleroi puisque, depuis le début de la crise Covid, le nombre de demandes a explosé.

 

7 millions pour l’aide alimentaire

Le Resto du Coeur de Charleroi, tout comme les autres associations d’aide alimentaires, n’a jamais été aussi indispensable. C’est pourquoi un subside exceptionnel vient d’être débloqué par le Fédéral.

« On sait combien l’aide alimentaire est indispensable en cette période de crise, déclare Karine Lalieux, la ministre fédérale en charge de la lutte contre la pauvreté. On l’a vu durant la première vague. Et donc, j’ai demandé au gouvernement de débloquer des subsides complémentaires pour les CPAS, les Banques Alimentaires et les autres associations d’aide alimentaire pour que chacun puisse manger à sa faim. Ce sont 7 millions qui ont été débloqués. »

Soit un million pour des organismes comme la Croix Rouge et les Banques Alimentaires. Et six millions pour les CPAS et leurs partenaires comme le Resto du Coeur de Charleroi.

« On ne peut pas accepter qu’en Belgique, aujourd’hui, des gens aient faim, poursuit la ministre Lalieux. Il y avait déjà beaucoup de problèmes de pauvreté avant la crise Covid. Mais aujourd’hui, ça explose. On m’a expliqué les chiffres de la pauvreté à Charleroi. Et ils sont fort inquiétants. »

 

Au Resto du Coeur de Charleroi, on n’a jamais eu autant de monde

Au Resto du Coeur carolo, les demandes ont augmenté de plus de 80%. Avant la crise, 250 à 300 repas étaient distribués tous les jours. Aujourd’hui, ON en est à 450 à repas quotidiennement. Et en fin de mois, ça monte même jusqu’à 640 repas.

 

Un nouveau public fréquente le Resto du Coeur

Le public a aussi changé. Des personnes qui ne seraient jamais venues fréquentent maintenant régulièrement le Resto du Coeur.

« On a des familles où, par exemple, le papa était sur le marché parallèle du travail, témoigne Céline Pianini, la directrice du Resto du Coeur de Charleroi. Et donc le budget du ménage est fortement amputé. Quand toutes les dépenses et les factures du ménage sont payées, il n’y a plus d’argent pour l’alimentation. Ils viennent donc chez nous ».

Et il y a aussi des personnes qui ont été malades et sont considérées comme à risques. Elles ne peuvent donc plus reprendre le travail. Le revenu de la mutuelle est dégressif, ce qui ne permet souvent pas de bouger le budget du ménage.

 

Le travail est plus dur, mais les bénévoles sont toujours là

Depuis mars, 20 bénévoles considérés comme à risques ont aussi été écartées. Le travail n’en est que plus énorme pour ceux qui continuent à travailler.

« Chapeau à touts les membres de l’équipe pour leur investissement et  leur motivation qui restent intacts depuis le mois de mars, félicite encore la directrice du Resto du Coeur de Charleroi. Ils effectuent ici un travail vraiment important, minutieux et fatigant, tout en gardant les distanciations, et le masque pendant huit heures. Leur travail est donc très difficile. »

 

70 000 repas distribués depuis le début de la crise Covid

Depuis le début de la crise, le Resto du Coeur carolo a distribué plus de 70 000 repas et plus de 2 000 colis d’hygiène. A 1 665 personnes. Des chiffres qui font froid dans le dos.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept