Aller au contenu principal

L’été au soleil ? Les agences de voyages l’espèrent ! (vidéo)

Si de nombreux commerces rouvrent prudemment leurs portes depuis ce lundi, la majorité des agences de voyages ne le fera pas et continuera à travailler à distance. Le secteur du tourisme, l’un des plus gravement touchés par la crise due au coronavirus, fait encore face à de nombreuses incertitudes. 

Près des 87 % des agences de voyages en Belgique sont restées portes closes hier. Et pour cause, avec l’incertitude qui règne actuellement, il est presque impossible de proposer de nouveaux périples. 

« On continue les permanences par téléphone ou par mail pour rester à l’écoute de nos clients. »  Explique Fabienne Dumont, gérante des agences Espace Voyages à Fleurus et Fontaine-L’Évêque.

Les agences suivent chaque dossier à distance. Il faut les traiter au cas par cas. Pour ceux et celles qui ont réservé un voyage avant le confinement, un bon à valoir (d’une durée d’un an) leur a été donné. Celui-ci permet aux agences ou au tour opérateur de ne pas devoir rembourser le voyage, et donc de pouvoir sortir la tête de l’eau. 

Ou passera-t-on l’été ? 

On parle souvent du 8 juin, mais l’échéance se rapproche et toujours aucune nouvelle n’a été donnée du côté des voyagistes. 

« On souhaiterait une grande uniformité au niveau de l’Europe dans un premier temps. On n’a pas encore de réponse. Que va-t-on proposer ? On se tient prêt et à disposition de nos clients. Pourquoi ? Comment ? Avec quelles modalités ? Où ? Ce sont de grandes interrogations ».

À peine 10 % des boutiques du royaume ont ouvert leurs portes hier. Pour l’instant, aucune demande de nouveau voyage n’a été demandée. Dans les agences de Fabienne qui sont restées fermées, c’est surtout du conseil au client qui est donné par téléphone ou par mail. 

« Actuellement il y a peu de demandes de nouveaux voyages, parce-que les clients sont un peu dans l’inconnu. Les principales demandes concernent principalement les voyages déjà réservés. On essaye d’informer les clients le mieux possible, mais nous n’avons pas toutes les cartes en main pour pouvoir le faire valablement. » 

L’année 2020 sera plus que probablement une annus horribilis pour le secteur du voyage. L’agence que nous avons contactée a dû mettre ses employés en chômage temporaire durant cette période.  


 
 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept