Aller au contenu principal

Meurtres en série à Fleurus!

Professeur de français dans le secondaire, le Fleurusien, Stephen Hangman vient de publier son premier roman « L’ombre de Némésis». Un pseudo qui est sans doute un clin d’oeil à Stephen King puisque le jeune auteur explore la voie du thriller.  Après la Belgique, cet ouvrage sort aujourd'hui en France.

Meurtres à la pelle! 

 Voilà le pich: la jeune et jolie commissaire Virginie Defacq est envoyée de Bruxelles pour résoudre des meurtres qui sont commis dans la cité des Bernardins! Ceux-ci portent la même marque et laissent donc penser qu'il s'agit d'un tueur en série. Passionné par l'histoire, c'est d'ailleurs sa formation, Stephen Hangman avait envie d'évoquer le passé de sa ville et pas nécessairement par des manuels arides d'où ce recours au thriller.

Flash back et vengeance au programme 

Comme l'auteur le souligne " Le roman nous emmène dans une série de flash-back entre aujourd'hui et la seconde guerre mondiale. C'est ce lien entre le présent et le passé qui va permettre à Virginie Defacq de résoudre ces crimes, aidée d'un jeune et beau professeur d'histoire" Derrière ces assassinats particulièrement sordides, ils vont vite découvrir que le meurtrier agit par vengeance. Mais pas question d'en dire davantage de ce polar qui respecte les codes du genre et se lit aisément. Le choix d'une héroïne qui ne manque pas de punch est aussi plutôt un atout. 

 

 

 

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept