Aller au contenu principal

''Obie Koul'', BD de chez Kennes, reçoit le Prix des Collèges à Angoulème

Le salon de la BD d’Angoulême, le plus important salon dans le domaine vient de fermer ses portes. Et parmi tous ceux qui y ont récolté un prix, il y a les Editions Kennes de Loverval. Elles ont obtenu le Prix des Collège, un prix décerné par des élèves français de 14 ans pour la meilleure BD. Pour le premier tome d’ »Obie Koul », l’histoire d’un ado comme les autres qui découvre que son père, récemment séparé de sa mère, est un extra-terrestre, et qui se découvre un grand destin. 

Un ado comme les autres? Presque…

Obie Koul, c’est un ado comme les autres. Mais c’est aussi un héros de papier des Editions Kennes de Loverval qui a obtenu le Prix des Collèges au festival BD d’Angoulème, le plus prestigieux festival du genre. Une BD crée pour des ados.

« C’est un moyen d’ancrer leur héros adolescent dans un monde que tous les adolescents peuvent reconnaître, explique Daniel Bultreys, le directeur éditorial de Kennes Editions. C’est à dire que c’est un gamin qui vit sur terre dans une école, qui a des problèmes de harcèlement scolaire auquel les jeunes peuvent s’identifier. Il a des parents divorcés ou qui sont en passe de l’être. Ce sont des choses qui leur parlent. S’ils ne sont pas concernés eux-mêmes, ils en connaissent autour d’eux. »

Mais la BD rejoint aussi les rêves d’ados. Quand Obie découvre que son papa est un extra-terrestre et qu’il va passer un week-end sut deux sur une autre planète. Une histoire due au scénariste chevronné Makyo, déjà auteur de Balade au bout du monde, les Bogros, ou Gully, entre beaucoup d’autres. Et au dessin, on retrouve une jeune auteure, Alessia Buffolo, dont le dessin a aussitôt plu, autant au scénariste qu’à l’éditeur.

Un Prix, c’est toujours un plus

Mais ça plait aussi aux jeunes, puisque 121 d’entre eux ont décrété que « Obie Koul » était leur meilleure BD de l’année. Un. Prix qui ravit les Editions Kennes.

« Ca apporte de la crédibilité, se réjouit Dimitri Kennes, le directeur général de Kennes Editions, ce qui est important pour une maison d’édition très jeune, comme la nôtre. En plus, on parle de nous donc ça permet de montrer que si on est très fiers que cette BD soit primée, on a aussi un catalogue dans lequel il y a plein de petites pépites, et de temps en temps, il y en a une qui sont du lot et qui nous permet d’avoir une bonne image, et de booster les ventes pour avoir un succès de librairie. »

Un succès dû, très certainement à la rencontre entre l’univers réel des ados et la vie fantastique et de science-fiction d’un héros de leur âge. Un rêve qui se prolongera par un tome 2 en avril et déjà un tome 3 en novembre 2020. Obie Koul n’a pas fini de traverser l’univers des ados et des collégiens.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept