Aller au contenu principal

Perquisitions à l'ISPPC

Perquisitions à l'ISPPC

Perquisition ce jeudi matin dans les bureaux de l'ISPPC situés dans l'Espace Santé à Charleroi. 

Sept inspecteurs de l'Office central de répression des fraudes (OCRC) ont débarqué et perquisitionné dans le cadre de l'enquête en cours ouverte par le Parquet de Charleroi et qui concerne l'ancien directeur des régies techniques récemment licencié par l'ISPPC après la découverte du fait qu'il avait un faux diplôme d'ingénieur.

L'homme est soupçonné d'abus de biens sociaux, de corruption et de prise d'intérêt. Il aurait favorisé une société dans le cadre d'un marché public lancé par l'iSPPC en échange de travaux à moindre frais par cette même société dans un restaurant privé de Mont-sur-Marchienne.

Collaboration 

 

De son côté l'ISPPC a réagit aux perquisitions à travers un communiqué.

 

"Les enquêteurs de l’Office Central de la Répression des Fraudes (OCRC) se sont rendus, ce jeudi matin, dans les bureaux de l’ISPPC

dans le cadre de l’instruction portant sur l’ex-directeur du service hôtelier et de la logistique, soupçonné d’avoir fait valoir un faux diplôme et licencié pour faute grave le 8 janvier dernier.

 

La Direction collabore avec la Justice depuis le début de l’enquête et entend aider les enquêteurs dans leurs recherches en

mettant à leur disposition l’ensemble des dossiers et fichiers informatiques qu’ils sollicitent. Pour rappel, c’est l’ISPPC elle-même qui avait alerté le parquet de Charleroi en mars 2019, en transmettant une lettre de dénonciation anonyme.

 

L’Intercommunale précise enfin qu’il est dans son intérêt que cette instruction se déroule de façon optimale et rapide".

Plus d'infos dans notre JT de 18h.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept