Aller au contenu principal

Pourquoi empêche-t-on le Dr Bouillon de faire des tests Covid ? 

Pourquoi empêche-t-on le Dr Bouillon de faire des tests Covid ? 

Pourquoi l’agence fédérale belge des médicaments bloque-t-elle un test de dépistage conforme aux normes europénnes et homologué par l'Institut Pasteur ? c’est la question à laquelle tentera de répondre le Dr Bouillon dans une conférence de presse retransmise en direct aujourd’hui à 10h. 

Rappelez-vous le Dr Bouillon est le fondateur de l’Asbl Lagardère qui grâce à son unité mobile se proposait de dépister le Covid-19 en moins de cinq minutes. Avec toute son équipe, il voulait parcourir la Wallonie pour offrir ses services à la population. 

Nous l’avions suivi à Châtelet où son initiative avait été tué dans l’oeuf pour raison politique et mercredi dernier, alors que le docteur Bouillon effectuait des tests, la police, mandatée par l’agence fédéral des médicaments, est descendue dans les locaux de l’ASBL Lagardère à Ghlin pour saisir une centaine de tests

« Il faut savoir que tout matériel médical mis sur le marché en Belgique doit présenter des garanties en matière de fiabilité, de sécurité et doit obtenir un agrément qui garantit les qualités scientifiques, explique Damien Verheyen, le Procureur du Roi du parquet de Mons-Tournai. Ce n’est pas le cas des tests (sérologiques) dont nous parlons ici et c’est donc à ce titre qu’ils ont été saisis. »

« C’est scandaleux, avait rétorqué David Bouillon, alors que l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé a toutes les preuves validées par l’Institut Pasteur, nous avons le document qui indique que c’est validé en France. Ici en Belgique, on a un dossier qui est bloqué depuis quatre mois et au lieu de venir voir, on nous envoie des cowboys pour nous empêcher de dépister. » 

Ce lundi 17 août, le docteur Bouillon s’explique à l’occasion d’une conférence de presse qui aura lieu à Bruxelles, ce matin, mais qui sera aussi disponible sur Youtube. 

Les chercheurs français de l'Institut Pasteur sont-ils devenus incompétents ou les lobbys pharmaceutiques ont-ils pris le contrôle de la gestion de la pandémie en Belgique ? C'est en tout cas ce que se demandent les responsables de l'ASBL United People pilotée par le Docteur David Bouillon après la saisie par la police judiciaire de leurs tests de dépistage Medakit pour le Covid-19.

L’ASBL rappellera son combat pour permettre l'usage de tests rapides pour sauver des vies et agir sur les contaminations grace au Medakit (test dûment agréé par l'Europe, mais étonnement interdit en Belgique). Ils dénonceront également les entraves judiciaires et disciplinaires qui les empêchent de travailler pour sauver des vies, éviter la saturation des hôpitaux et la contamination dans les maisons de repos.

La conférence de presse sera retransmise online dès 10.00 sur la plateforme de la Press Club TV

Revoir notre reportage : 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

 
Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept