Aller au contenu principal

Riezes: le vignoble le plus haut du Hainaut 

Une nouvelle exploitation viticole vient de voir le jour ! Plus de 5000 pieds ont été planté à Rièzes, dans la région de Chimay. Une exploitation qui devrait donner ses premiers résultats dans 3 à 4 ans, un vin tranquille, un champagne ou un crémant. A près de 60 ans, Baudoin Neirynck s'est lancé dans ce pari un peu fou. 

Il a des airs de Jean de Florette, sous sa salopette, ce citadin nous explique comment sont plantés méticuleusement les 5000 pieds de vigne de cette nouvelle exploitation, sur un ha parfaitement exposé. "On plante 5060 pieds de vigne avec l’espoir de faire du bon vin dans 4 ans, la moitié de Chardonnay, l'autre de Pinot noir. C’est une plantation mécanique, il y a une base GPS près de la maison.  Le tracteur est équipé d'un GPS qui mesure l'écartement entre les plants de vigne que ce soit en largeur ou en longueur pour assurer une plantation impeccable.  après ça on repasse dans le vignoble pour voir si tous les pieds ont un tuteur."

La vigne : un pari calculé

Baudouin Neirynck a passé 30 ans de sa vie professionnelle en Chine. Il y a travaillé dans la restauration et dans les ressources humaines, mais il a aussi enseigné l’oenologie à l’université. De retour en Belgique, il se lance dans un pari un peu fou.  Un pari calculé aussi puisque c'est à Beaunes, en Bourgogne, qu'il va se former, chez les viticulteurs pour apprendre le métier, avant de se lancer.  Mais il sait parfaitement où il met les pieds. "Il faut que la vigne soit bien aérée, on dit toujours, la vigne c'est comme un cerisier, si une hirondelle peut passer à travers c'est bon, donc il faut que se soit bien aéré pour éviter l'excès d'humidité et l'apparition de maladie." Pour ce qui est de la production, Baudouin devra attendre trois ans avant de savoir ce que son exploitation pourra lui offrir "Si les vins ont une belle maturité, on fera des vins tranquilles.  Si les raisins sont un peu moins mure on pourra faire du vin effervescent, il faudra s'adapter, c'est le raisin qui va dicter notre conduite."

De la ville à la campagne 

Le choix s’est porté sur une culture raisonnée plutôt que 100% bio, question de facilité.  Pour ce qui est de l'exploitation de la vigne en elle-même, Baudouin Neirynck va se calquer sur le modèle du château de la Mazelle à Beaumont. "On va créer une équipe de bénévoles, sous la houlette d'une asbl et ils seront conviés de temps en temps pour les travaux de la vigne." 

Baudouin nous invite ensuite à découvrir l'autre partie de son projet.  La grange de sa maison sera transformée en cuverie avec le pressoir au-dessus. "Tout se fera par gravité, et de l'autre côté il y aura une cave enterrée pour les tonneaux. Et à l'avant de la maison, il y aura un espace dégustation avec vente et une grande terrasse où on pourra déguster."

Le vin est une passion qui se partage. La maison sera transformée en chambres d’hôtes pour accueillir d’autres passionnés.  Ce viticulteur en herbe a fait un rêve : sortir du béton des grandes cités pour une overdose de nature.  C’est à Rièzes qu’il a trouvé son coin de paradis. 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept