Aller au contenu principal

Sambreville pourrait rejoindre Charleroi Métropole

Sambreville va-t-elle rejoindre la communauté urbaine de Charleroi Métropole? C’est en tout cas la question que se pose son bourgmestre, Jean-Charles Luperto. Après l’échec de la constitution d’une association de communes sur la Basse-Sambre, il se tourne vers Charleroi pour s’associer à la dynamique qui est développée dans la communauté urbaine carolo. La décision n’est pas encore prise, mais l’adhésion à Charleroi Métropole semble en bonne voie. 

 

Le premier choix, c’était une communauté du Val de Sambre

Faire partie d’une communauté urbaine., le bourgmestre de Sambreville y travaille déjà depuis un certain temps. Dans cette région charnière entre Namur et Charleroi.

« Mon option numéro un, rappelle Jean-Charles Luperto, le bourgmestre de Sambreville, était de créer une supracommunalité entre les deux pôles de Charleroi et Namur. Ce que j’appelle le Val de Sambre. Avec les communes de Jemeppe, Mettet, Floreffe, Sombreffe, Fosses-la-Ville et Sambreville. »

 

Val de Sambre a échoué. Alors, pourquoi pas Charleroi?

La majorité des bourgmestres du Val de Sambre n’a pas voulu embrayer dans le projet. Jean-Charles Luperto a donc décidé de regarder du côté de Charleroi Métropole. A Sambreville, on est aussi près de Farciennes, Aiseau-Presles et Châtelet que de Jemeppe ou Mettet.

« Il est assez évident, enchaine Jean-Charles Luperto, que nous appartenons à ce bassin carolo. Nous sommes l’immédiate périphérie de Charleroi. Dans le Val de Sambre, on avait vocation à être le moteur des six communes. Dans Charleroi Métropole, on serait la quatrième en nombre de population. Mais avec une représentation selon le principe du ‘’une commune, une voix’’ dans l’ensemble. Ce qui est rassurant»

 

Ensemble, on est plus forts

Tout l’intérêt de faire partie d’une communauté urbaine, c’est que la Région Wallonne pousse les communes à collaborer. Et le bourgmestre sambrevillois de citer en exemple la piscine de Farciennes. Grâce à son association avec Châtelet, le projet a pu bénéficier de subsides substantiels. Et quand on représente plus de 550 000 personne, on a aussi plus de poids qu’une commune seule pour aller chercher de l’argent à l’Europe.

 

« Rejoindre Charleroi Métropole? C’est possible »

Les discussions entre Sambreville et Charleroi Métropole sont en cours, déjà sur des projets concrets.

« Oui, appuie le bourgmestre de Sambreville. Il est à mon sens possible que nous puissions rejoindre Charleroi Métropole, et devenir la trentième commune de Charleroi Métropole. Il y a une volonté de faire ‘’territoire’’, ce que je ne retrouve pas aujourd’hui chez mes collègues du Val de Sambre. »

Luperto prend le temps de la réflexion. Ensuite, ce sera le Conseil Communal qui décidera si oui ou non Sambreville rejoint la communauté de Charleroi Métropole.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept