Aller au contenu principal

Scène sur Sambre, une ambiance familiale le samedi

De vendredi à dimanche, la neuvième édition du festival Scène sur Sambre a battu sn plein à l’Abbaye d’Aulne. U e fois ecore, il a attiré 20 à 25 000 spectateurs. Avec une journée spéciale rock le vendredi, avec en vedette Louis Bertignac, et une journée plus rap, hip hop dimanche. Mais samedi, c’était la journée consacrée aux familles. Une programmation variée qui a pu à un public de tous les âges. Nous y avons assisté à quelques concerts.

Sur la plaine de Scène sur Sambre, le soleil donne en cette fin d’après-mid du deuxième jour du festival. Et le public est déjà au rendez-vous. Ici, les organisateurs attendent 20 à 25 000 personnes sur les trois jours. Et le samedi, c’est le jour des familles. Des spectateurs de tous les âges se croisent devant la scène et autour des échoppes. Une tradition du festival des barges.

« En fait, c’est le but social depuis le début: avoir une journée familiale au moins sur les trois jours du festival, explique Simon Staelens, le responsable communication du festival. C’est chose faite aujourd’hui, avec des artistes comme Cré Tonnerre, Suarez, Alice on the Roof ou The Magician. »

De Sttellla à Suarez, le public était conquis

Et dans le public, on retrouve des familles des enfants, ou des jeunes qui viennent aussi pour découvrir des artistes. Des découvertes comme Karin Clercq. Pas connue de tous les festivaliers, mais dont la voix en a épaté plus d’un.

Mais ce festival, c’est aussi, et peut-être surtout, une ambiance particulière, un peu décalée. Les stars sont accessibles, on ne se prend pas la tête. On est juste là pour se faire du bien. Et ça, Stella connait bien. Sa folie douce bien de chez nous a ravit les amateurs du genre.

Avec sa programmation éclectique, le public varié a toujours pu trouver son compte samedi. Suarez, habitué des festivals, y a déroulé ses tubes et son savoir-faire pour mettre le feu. Une bonne édition, donc. La neuvième déjà. Et les organisateurs espèrent ne pas en rester là.

Une dixième édition, l’an prochain?

« On va déjà se satisfaire d’une neuvième édition qui est positive, se réjouit le directeur général de Scène sur Samre, Cédric Monnoye. On est conscients que si on a le plaisir être toujours sur ce lieu l’an prochain, on aura toujours cette scène qui flotte. Et on aimerait fêter nos dix ans ici. »

C’est tout le mal qu’on leur souhaite. Avec beaucoup d’autres moments vraiment barges.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept