Aller au contenu principal

Still Standing for Culture : les Gangsters d'Amour et Grandgeorge ont joué devant l'Eden

Ce samedi, le collectif Still Standing For Culture organisait une nouvelle action pour dénoncer la « trop longue » paralysie du secteur. Pour rappeler qu’au-delà du poids économique de la Culture, il est urgent de la défendre en tant que bien commun. Des artistes ont organisé plus de 300 opérations dans une centaine de villes à travers la Belgique. Exemple à Charleroi avec les Gangsters d’Amour et Grandgeorge qui étaient devant l’Eden samedi matin.

En répondant au troisième appel du collectif « Still Standing for Culture », les artistes ont une nouvelle fois voulu crier leur désespoir face à ce silence et au manque d’aide pour ce secteur très affecté par la crise sanitaire. Ce 20 février, journée de la justice sociale, des actions étaient organisées dans une centaine de villes du pays. Et à Charleroi, devant l’Eden, un mini concert acoustique des Gangsters d’Amour, avec Grandgeorge a surpris les passants samedi matin.

Les Gangsters d’Amour sont à la manœuvre de cette action menée à Charleroi. Et c’est naturellement qu’ils ont choisi l’entrée du centre culturel de l’Eden.

Les passants s’arrêtent, masqués et à bonne distance pour écouter et filmer ces trois morceaux improvisés. Pour le chanteur GrandGeorge qui a rejoint l’action, l’isolement forcé qu’impose le gouvernement au secteur culturel, est de plus en plus difficile à supporter.

Face au dédale des règles sanitaires, le collectif « Still Standing for Culture » réclame de l’imagination et de la solidarité pour trouver des solutions qui garantissent un accès à la Culture en sécurité. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept