Aller au contenu principal

Tempête sur le tourisme wallon (vidéo)

Alors que le beau temps est au rendez-vous et que les vacances de Pâques ont démarré le secteur du tourisme dans notre région souffre tout particulièrement des mesures de confinement.

C’est particulièrement le cas aux de Lacs de l’Eau d’Heure où tous les sites sont fermés au public. Pas question en effet d’aller s’y promener et il en va de même des attractions comme l’Aquancentre ou le Crocodile rouge ainsi que de tous les hébergements ou encore de l’horéca ou des clubs sportifs.

« En une année, généralement nous comptons d’1 million à 1 million 200 cents mille visiteurs souligne Philippe Fourmeau, le porte-parole de l’ASBL des Lacs de l’Eau d’Heure, « c’est donc pour l’instant un terrible manque à gagner pour nous mais aussi pour les 25 opérateurs actifs sur notre site. »

A Villers-la-Ville, on a chiffré ce manque à gagner. L’Abbaye est fermée au public et toutes les activités prévues ont été annulées.

« Pour mars cela représente 31.000 euros de pertes de recettes, jusque fin avril ce chiffre s’élèvera à 89.000 euros et si les mesures devaient se poursuivre jusque fin mai, on arriverait à 130.000 euros » précise Patrick Fautré le directeur de l’Abbaye de Villers-la-Ville qui souligne que son institution a mis en place toute une série d’activités en ligne, bien entendu gratuites.

Au Bois du Cazier où l’on compte de mars à mai une importante population scolaire, on estime que si les mesures de fermeture du site se poursuivent jusque fin mai se traduiront par une perte de fréquentation générale de 14 mille personnes environ ( si l’on fait la comparaison avec la même période en 2019 ). Selon Jean-Louis Delaet, son directeur,

«  cela représente un quart de notre chiffre annuel propre ( sans compter les subventions donc) soit 90. 000  sur 360.000 euros ».

La Ministre wallonne en charge du Tourisme,  La MR Valérie De Bue est bien entendu consciente que ce secteur est touché de plein fouet par cette crise du Coronavirus.

« Nous sommes en contact avec les opérateurs. Avec eux et nos administrations nous planchons d’ores et déjà sur un plan de relance du tourisme wallon qui aura 2 dimensions. Avec le Commissariat Général au Tourisme, nous réfléchissons sur des mesures de stimulation une fois fois que les mesures de confinement seront progressivement levées et d’autre part avec Wallonie Belgique Tourisme qui est chargée de la promotion, nous allons mettre des mesures de promotion spécifiques en sachant que le tourisme wallon est un tourisme de proximité et que la majeure partie de nos touristes sont belges ou viennent de pays limitrophes »

Certains évoquent un déconfinement partiel qui interdirait aux Belges de partir en vacances à l’étranger.

Pour la Ministre, « C’est un peu prématuré de savoir ce qu’il en sera des mesures de déconfinement. C’est une matière fédérale mais on peut imaginer que les Belges auront envie de rester au pays ».

On peut l’espérer en tout cas car le tourisme wallon aura besoin de faire usage de tous ses charmes pour redresser la situation


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept