Aller au contenu principal

Thuin: la mobilité avance (Brevet vélo, ligne 130A, RN54,…)

Dans le cadre de la Semaine de la Mobilité, nous nous arrêtons aujourd’hui à Thuin où le Collège Communal profitait de cette semaine pour tirer le bilan de la Mobilité dans la commune. Au programme, autant des actions pour sensibiliser les enfants à la mobilité douce, que la suite de grands dossiers, comme la RN54 ou la ligne de trains 130A Erquelinnes-Thuin-Charleroi ou encore le Schéma de Développement Communal.

 

Un Brevet vélo pour les plus jeunes et de la mobilité pour tous

Quelque 300 élèves de primaire des écoles de Thuin tous réseaux confondus ont pu cette année, comme l’année dernière, passer leur brevet vélo. Avec une formation théorique, mais aussi pratique sur une piste provisoire pour vélos et go-karts à la caserne des pompiers de Thuin. C’est l’action phare de Thuin pour cette Semaine de la Mobilité. Parce que, si le vélo touristique est déjà bien présent à Thuin, la Ville veut pousser à l’usage du deux-roues pour le professionnel et la vie quotidienne.

« Nous avons répondu à l’appel à projets ‘’Wallonie cyclable’’, explique Vincent Demars, l’échevin de la Mobilité de Thuin. D’ici à la fin de l’année, nous aurons un audit complet des besoins cyclables sur l’ensemble du territoire de Thuin. Et nous établirons un plan d’action que nous concerterons avec les citoyens et les associations représentatives des cyclistes. »

 

La mobilité est au coeur du futur schéma de développement

Le Collège communal thudinien a mis la mobilité au coeur de son schéma de développement communal.

« Ce schéma ne concernera pas que la mobilité, précise Marie-Eve Van Laethaem, la bourgmestre de Thuin. C’est vraiment penser l’aménagement de son territoire à un horizon de vingt ans. Mais dans ce schéma-là, la mobilité sera essentielle. »

 

RN54: Thuin veut toujours la réalisation du chaînon manquant

Dans ce schéma, Thuin offrira plus de place aux piétons et à la mobilité douce. Mais prendra en compte aussi bien entendu les partenaires inévitables en matière de mobilité que sont la SNCB, le TEC ou le SPW. Et bien évidemment, deux grands dossiers restent d’actualité. Depuis des années. Comme la RN54. Thuin ne lâche pas l’affaire.

« Autant nous comprenons que la majorité wallonne ne souhaite pas créer de nouvelles voiries, ajoute la bourgmestre de Thuin. Mais la RN54, ce n’est pas une nouvelle voirie. Toutes les communes se sont entendues sur un tracé. Ca a demandé des sacrifices à tout le monde. Aujourd’hui, nous demandons simplement qu’on achève ce chaînon, comme les français l’on fait. On ne comprend pas pourquoi le Gouvernement Wallon ne veut pas ré-investir dans ce dossier. »

 

Trains: la 130A peut-être bientôt à deux voies

Par contre, dans le dossier de la ligne de train 130A Erquelinnes-Thuin-Charleroi, les choses avancent.

« Nous avons ré-interpellé l’ensemble des ministres responsables, précise encore Marie-Eve Van Laethem. Nous avons reçu récemment un courrier du ministre Borsus qui rejoint ce que le ministre Henry nous avait dit. A savoir que le Gouvernement Wallon est favorable à la remise à deux voies de la ligne 130A. Le Gouvernement Wallon est d’accord d’étudier la remise à deux voies de la ligne et de la faire réaliser si cette étude est favorable. »

Une vision globale de la mobilité à Thuin qui se construit déjà petit à petit en partant des plus jeunes.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept